•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Émissions de gaz à effet de serre et crime au cœur de la convention de la SARM

La convention de l'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan (SARM) à Saskatoon le 16 novembre 2022.

La convention de l'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan (SARM) se tient les 16 et 17 novembre à Saskatoon .

Photo : Radio-Canada / Trevor Bothorel

Radio-Canada

Le but fixé par le gouvernement fédéral de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre liées à l’utilisation des engrais d’ici 2030 était l'un des sujets principaux abordés lors de la première journée de la convention de mi-mandat de l'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan (SARM) mercredi.

Le président de la SARM, Ray Orb, est d’avis que cette cible fédérale est arbitraire pour le secteur agricole et estime que même si cette politique fédérale est volontaire pour l’instant, les choses pourraient changer.

Si demain, un gouvernement minoritaire est élu et qu’il est contrôlé par un parti qui est centré sur cet enjeu environnemental, je pense qu’on n’aura pas notre mot à dire, a-t-il affirmé.

« Notre gouvernement fédéral nous demande d’un côté d’augmenter nos productions et de l’autre, nous avons ces problèmes d’émission. »

— Une citation de  Ray Orb, présisent de la SARM

Les participants à cette convention ont donc pu se prononcer sur une résolution proposée pour demander à Ottawa de revoir sa cible de réduction des gaz à effets de serre de 30 % d’ici 2030.

Parmi les lignes directrices de cette résolution, il est établi que l’engrais est essentiel pour les cultures agricoles et que l'objectif de réduction fixé par Ottawa pourrait contribuer à la hausse du prix des aliments et causer des pénuries alimentaires.

La convention de la SARM se poursuivra jeudi et inclura un panel sur la criminalité rurale. La commandante de la GRC de la Saskatchewan, Rhonda Blackmore, participera à ce panel.

Selon Ray Orb, la récolte a été bénéfique en Saskatchewan cet automne, mais que cela a aussi été une aubaine pour des voleurs. Il affirme que certains fermiers se sont fait voler leurs équipements ou de l’essence.

Au début de novembre, le gouvernement provincial a annoncé la mise sur pied d’un nouveau service de police appelé Saskatchewan Marshals Service qui serait composé de 70 policiers. Cette unité sera opérationnelle d’ici 2026.

Avec les informations de Scott Larson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...