•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cadres de Nalcor payés jusqu’à 270 000 $ de plus que des fonctionnaires

Denise Hanrahan.

La vérificatrice générale de Terre-Neuve-et-Labrador, Denise Hanrahan

Photo : Radio-Canada / Malone Mullin

Radio-Canada

Selon un rapport de la vérificatrice générale à Terre-Neuve-et-Labrador, Denise Hanrahan, plusieurs cadres et gestionnaires de Nalcor recevaient – et continuent de recevoir – un salaire beaucoup plus élevé que d’autres employés du gouvernement dans des postes de même niveau.

De cadres étaient payés jusqu’à 271 327 $ de plus annuellement qu’un haut fonctionnaire du gouvernement provincial. Pour les directeurs, ceux-ci ont reçu jusqu’à 116 782 $ de plus que leurs collègues occupant des postes équivalents.

Nous n’avons pas pu déterminer d’argument d’affaires pour expliquer la variation, souligne le rapport, qui couvre la période entre 2013 et 2018.

Selon le rapport, les responsabilités de ces personnes étaient équivalentes à celles de leurs pairs, mais les employés de la société de la Couronne étaient payés davantage.

Le conseil d’administration a approuvé entre 2013 et 2018 un dépassement des échelons salariaux de 20 % et a accepté une structure de rémunération permettant à des employés de toucher un salaire excédant leur rémunération de base de plus de 10 %.

« Pour mettre cela en contexte, ces changements se sont produits alors qu’il y avait un gel des salaires des employés provinciaux. »

— Une citation de  Extrait du rapport de la vérificatrice générale de Terre-Neuve-et-Labrador

En 2018, une année décrite par le ministre des Finances Tom Osborne comme une passe difficile pour les finances de la province, Nalcor a octroyé des compensations financières d’une valeur de 180,5 millions de dollars à ses employés.

Les sociétés de la Couronne sont habituellement tenues de payer leurs employés en fonction de la classification des postes et des politiques de rémunération du gouvernement, mais Nalcor a été exemptée de cette règle par un décret de la province.

Plus de congés et d'allocations

Pendant la période examinée, 15 cadres ont obtenu des paiements incitatifs de 46 000 $ et 70 gestionnaires ont reçu une prime de 16 000 $.

Le barrage de Muskrat Falls.

Nalcor était responsable des travaux du barrage de Muskrat Falls, sur le fleuve Churchill (archives).

Photo : Nalcor

La haute direction s’est vu accorder au total des primes d’une valeur de 1,5 million de dollars.

Les cadres et les gestionnaires se sont aussi vu offrir des conditions plus avantageuses que leurs pairs au gouvernement provincial. Ils pouvaient bénéficier de 15 à 28 jours de vacances, de cinq jours de congé personnel et familial et avaient accès à un programme de congé de maladie de courte durée de 75 jours payés. En comparaison, les employés du gouvernement provincial ont accès en moyenne à une période de 25 à 35 jours payés selon leur ancienneté.

Nalcor accordait aussi des allocations de 12 740 $ pour l'utilisation d'une voiture à ses dirigeants.

Le rapport recommande que soient réévaluées les politiques de rémunération pour assurer une meilleure utilisation des fonds publics.

Formée en 2007, la société Nalcor a été responsable du projet hydroélectrique de Muskrat Falls, qui a coûté des milliards de plus que prévu et qui connaît des retards considérables. La société provinciale d’énergie Nalcor a été intégrée à Hydro Terre-Neuve-et-Labrador en 2021 après une enquête publique.

Avec des informations de Darrell Roberts, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...