•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Troubadour de la chanson, Gilbert Troutet lance un nouvel album

Un homme qui joue de la guitare dans une pièce où se trouve de l'équipement audio et des disques de musique.

L'auteur-compositeur-interprète de la région, Gilbert Troutet, a ouvert ses portes à la journaliste Camille Bourdeau afin de lui offrir un aperçu des chansons et des thèmes qu'il aborde dans son nouvel album « Passages ».

Photo : Radio-Canada / Raphaël Tremblay

Gilbert Troutet voue une telle passion à la chanson d’auteur, qu'il a transformé ce simple passe-temps en projet concret : enregistrer des disques et apprivoiser la scène pour offrir des concerts. Après Chansons pour dire et Chansons du temps qui passe, l’auteur-compositeur présente son nouvel album Passages, au Cabaret La Basoche.

C’est un accomplissement pour cet artiste de cœur, établi au Québec depuis les années 1980. Chansonnier par plaisir, Gilbert Troutet a d’abord mené une carrière de fonctionnaire au gouvernement fédéral, avant que la chanson n’arrive dans sa vie au début des années 2000.

Alors poète à ses heures, il propose un recueil de textes de poésie et de textes de chanson aux Éditions du Vermillon. La maison d’édition accepte le projet et l’encourage à mettre ses textes en musique. Ainsi est né l’album Chansons pour dire, se souvient Gilbert Troutet.

On peut dire que cet album a été fait de façon artisanale [...] C’est un travail d’artisan, mais avec des professionnels, précise-t-il en évoquant Passages, son nouvel album, saluant la collaboration de plusieurs musiciens, dont celle de Bertrand Crépeault aux arrangements.

Amoureux des mots, Gilbert Troutet a exploré progressivement sa sensibilité musicale. Autodidacte, il commence à jouer seul de la guitare. Il a par ailleurs eu l’occasion de diriger des chorales, souligne le Français natif de la Franche-Comté et notamment mis sur pied une chorale d’enfants lorsqu’il vivait en Saskatchewan.

L’apprentissage de la scène est aussi arrivé sur le tard. Je suis plus à l'aise maintenant que je ne l’étais autrefois. Ce sont des choses qu’on apprend avec le temps, confie-t-il, citant le trac terrible qui accompagnait sans cesse Jacques Brel avant d’entrer sur scène.

Pour moi, c’est comme faire une descente de ski. On se dit que ça va être intéressant, avec la présence du public, la salle pleine, etc. Mais en haut de la piste, […] il y a toujours cet aspect trac que j’arrive à contrôler un peu mieux maintenant qu’il y a 10 ou 15 ans, explique l'artiste.

Gilbert Troutet dit avoir peaufiné son tour de chant, soignant les moments où il s’adresse au public entre deux chansons. Un exercice qu’il va pouvoir de nouveau explorer à l’occasion du lancement de son nouvel album.

Plusieurs sujets pour un album

Passages comporte douze pièces : des chansons originales, des titres revisités, une chanson traditionnelle (La Piémontaise) et deux signées d’un auteur français disparu en 2003, Marc Robine.

Pour ce nouvel album, l’artiste indique ne pas avoir de fil conducteur. Les sujets abordent tour à tour l’hypocrisie sociale et les faux-semblants (Les masques), l’éloignement (Toujours plus tu t’éloignes), la cause animale (La corrida), le suicide (Je voulais déranger personn) ou encore les grands sentiments (Godelieve, Ou bien).

Avec les informations de Camille Bourdeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...