•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le concert du rappeur Freeze Corleone, jugé antisémite, annulé à Montréal

Un homme pose devant un fond orange, et fait des signes avec ses mains en regardant l'objectif.

Freeze Corleone

Photo : Facebook / Freeze Corleone

Radio-Canada

Le rappeur français Freeze Corleone, dont les paroles sont considérées comme antisémites par de nombreuses organisations, ne foulera pas la scène de L'Olympia, à Montréal, le 4 décembre prochain comme prévu.

Le géant de la vente de billets Ticketmaster a indiqué mardi sur son site que le spectacle était annulé, sans fournir d’explications supplémentaires.

La semaine dernière, des organisations juives, dont B'nai Brith Canada, avaient exhorté L'Olympia à annuler le spectacle en raison de la teneur des propos du rappeur de 30 ans, qui lui ont valu des critiques de la part de groupes de défense des droits de la personne et de la classe politique française.

Apologie d'Hitler

Dans un communiqué publié lundi, B'nai Brith a souligné que Freeze Corleone – de son vrai nom Issa Lorenzo Diakhaté – s'était notamment comparé à Adolf Hitler et qu’il a plusieurs fois nié l'Holocauste.

La rhétorique de Corleone va bien au-delà des limites de l’expression artistique, a déclaré Michael Mostyn, directeur général de B’nai Brith Canada, dans le même communiqué.

L’Holocauste a entraîné la mort de six millions de Juifs. Le déni de Corleone est non seulement inexact, mais dangereux. Sa haine ne doit trouver aucun refuge dans aucune ville canadienne, y compris Montréal.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...