•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cycliste Mathias Guillemette sans pression pour la suite de la Ligue des champions

Mathias Guillemette, en piste sur son vélo, lève les bras dans les airs en signe de victoire.

Mathias Guillemette participe à la Ligue des champions.

Photo : Alex Whitehead/SWpix.com

Mathias Guillemette poursuit sa préparation pour la deuxième manche de la Ligue des champions de cyclisme sur piste de l'Union cycliste internationale (UCI), prévue samedi prochain à Berlin en Allemagne. Le cycliste trifluvien de 20 ans aborde la suite de la compétition sans pression, après avoir signé une première victoire internationale en lever de rideau de l’événement.

Guillemette a surpris la planète cycliste en terminant premier de la course d’élimination à Majorque en Espagne. Ce résultat, jumelé à sa sixième place au scratch, lui permet d’occuper le deuxième rang du classement provisoire du volet endurance.

Le Trifluvien, seul Québécois invité à participer à cette deuxième édition de la Ligue des champions, compte utiliser les prochains jours pour multiplier les heures d’entraînement, sans changer sa préparation mentale, en continuant de faire comme à n'importe quelle course, de faire de mon mieux et de progresser, précise le jeune athlète. Même s’il se réjouit de son succès qui dépasse ses attentes, il a rapidement tourné la page et ne vise pas forcément la tête du classement général.

« Je ne me mets pas vraiment la pression de gagner. Il ne faut pas regarder le résultat de la première manche et dire que je vais le gagner au complet, parce que ce n'est vraiment pas représentatif. Je le prends sans pression et je vais juste courir [comme] les autres courses que j'ai courues.  »

— Une citation de  Mathias Guillemette, cycliste sur piste

L’importance de garder les deux pieds sur les pédales, il la tient notamment de son père, Michel, qui l’accompagne dans sa passion depuis 12 ans. Même si les signes des succès présents et passés de Mathias s’accumulent à l’intérieur de la résidence familiale, à Trois-Rivières, le paternel insiste pour rappeler que les étapes doivent être franchies une à la fois.

Michel Guillemette concède toutefois que la victoire de Majorque est venue avec une grande visibilité. Une récompense supplémentaire pour les nombreuses heures passées à l’entraînement, que ce soit dans le sous-sol, ou sur les routes de la Mauricie. Il a bien joué ses cartes, et je suis fier de lui, confie-t-il. Un athlète, il faut que tu le nourrisses à quelque chose un moment donné, si tu le nourris que de défaites, ça nourrit moins bien. Ça prend des victoires ou des belles réalisations où il est capable de se valoriser et se dire ok, on passe à l'autre étape, on pousse encore plus fort.

Vers une autre victoire?

Sorti des rangs juniors en 2021, Mathias Guillemette gravit des échelons à une vitesse qui surprend même ceux qui le voient courir depuis longtemps. Il n’a pas une grande expérience internationale, donc pour lui, déjà de pouvoir participer [à la Ligue des champions], c'était une occasion incroyable, soutient le directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), Louis Barbeau.

La FQSC connaît bien le potentiel du jeune cycliste. Moins d’une semaine avant le début de la Ligue des champions de l’UCI, l’organisation provinciale l’a choisi comme athlète masculin par excellence de l’année en cyclisme sur piste.

Au-delà du résultat surprenant de Guillemette, c’est son comportement sur la piste de Majorque qui a impressionné Louis Barbeau. Il a démontré une maturité, une compréhension de la course qui vient généralement après plusieurs années, et ça, pour dire vraiment, j'étais estomaqué, je ne m'attendais pas à ça, avoue-t-il.

« Mais je ne serais pas surpris de le voir parmi les trois ou quatre premiers dans d'autres épreuves, il en a certainement les capacités.  »

— Une citation de  Louis Barbeau, directeur général de la FQSC

Le directeur général croit aussi que cette victoire, qui survient quelques semaines après l'inauguration des nouvelles infrastructures de Bromont, deviendra porteuse d’espoir pour l’avenir du cyclisme sur piste au Québec. Maintenant, avec le vélodrome intérieur qu'on a, c'est plusieurs autres jeunes qui vont pouvoir commencer à rêver et se dire que c'est possible pour eux autres d'atteindre ces niveaux-là, évoque-t-il. Je pense que Mathias vient de tracer la voie pour plusieurs autres athlètes québécois.

Une voie que continuera de défricher le Trifluvien dans les quatre autres étapes de la Ligue des champions.

Mathias Guillemette se confie sur la suite des choses

ÉMISSION ICI PREMIÈRE • Toujours le matin

Mathias Guillemette, en piste sur son vélo, lève les bras dans les airs en signe de victoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...