•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port du masque : la Colombie-Britannique ne modifie pas ses consignes pour l’instant

Un homme porte un masque au centre-ville de Vancouver le 14 novembre 2022.

Les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique soulignent l'importance de se faire vacciner et de porter le masque comme mesures de protection.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique disent surveiller la recrudescence des infections respiratoires et leur impact sur le système de soins de santé de l'Ontario, mais n’envisagent pas de modifier les règles sur le port du masque dans les lieux publics de la province pour l’instant.

Elles soulignent néanmoins l'importance de se faire vacciner et de porter un masque comme mesures de protection.

Lundi, le médecin-hygiéniste en chef de l'Ontario a déclaré « fortement recommander » le port du masque dans les espaces publics intérieurs, dont les écoles et les garderies, face à la recrudescence des infections respiratoires liées à la COVID-19, à la grippe et au virus respiratoire syncytial (VRS).

Par ailleurs, selon un nouveau rapport de l'Agence de la santé publique, le Canada est maintenant plongé dans une épidémie de grippe.

Nous sommes très inquiets, affirme la médecin-chef de l'hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique, Jana Davidson. Selon elle, le nombre de visites aux urgences a augmenté de 20 % comparativement à l'automne dernier.

Des experts de la santé estiment que les plus jeunes, notamment les nourrissons, sont particulièrement à risque de contracter le virus de l’influenza, car il n’y a pratiquement pas eu de saison de grippe dans les deux dernières années en raison des précautions prises pour prévenir les infections de COVID-19. Certains d’entre eux sont ainsi exposés à la grippe pour la première fois cet automne.

Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Adrian Dix, affirme que la situation des infections respiratoires en Ontario est plus grave que celle que connaît actuellement la Colombie-Britannique. Selon lui, les lits de soins d'urgence pédiatriques dans la province sont occupés à environ 70 % de leur capacité globale. Seule l'unité de soins intensifs néonatals de l'Hôpital général de Kelowna dépasse sa capacité de six lits, alors que 11 patients ont été admis, selon le bureau d'Adrian Dix.

Il encourage tout de même les personnes les plus à risque à porter un masque. Le message est le même, surtout si vous souffrez d'une forme de maladie respiratoire, même un léger rhume, il faut porter un masque, surtout chez les personnes vulnérables, a-t-il affirmé.

Adrian Dix indique que la campagne de vaccination contre la grippe se déroule bien, la province ayant dépassé le million de personnes vaccinées. Selon lui, il s’agit du double du nombre de personnes vaccinées l'an dernier à la même époque.

D'après des informations de Meera Bains, des émissions The Early Edition et On the Coast

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...