•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 60 ans dans le village, sœur Marie et sœur Céline quittent Lac-Bouchette

La communauté de Lac-Bouchette dit au revoir à deux personnes qui ont marqué la vie de nombreux citoyens.

Deux femmes sont dans une chapelle et se tiennent côte à côte.

Sœur Marie et sœur Céline habitent à Lac-Bouchette depuis une soixantaine d'années.

Photo : Radio-Canada

Rosalie Dumais-Beaulieu

Après 60 ans, sœur Marie et sœur Céline doivent quitter le village de Lac-Bouchette pour s’installer à la maison mère des Sœurs Notre-Dame du Bon-Conseil à Chicoutimi.

Une page d’histoire se tourne, alors qu’elles font partie des rares religieuses toujours installées au cœur d'une municipalité. C’est un peu à cause de notre âge, à cause de notre santé, à cause des soins plus particuliers que nous allons recevoir et pour être avec nos sœurs, nos amies, vivre vraiment une vie communautaire, explique sœur Céline, âgée de 85 ans.

L’annonce de leur départ a surpris de nombreuses personnes. On prenait comme pour acquis que nous avions des religieuses à Lac-Bouchette, explique Jeannette Paradis, bénévole à la paroisse.

Au cours des 60 dernières années, sœur Marie et sœur Céline ont été enseignantes, organisatrices d’expositions, confidentes. Elles sont considérées comme des piliers de la communauté de Lac-Bouchette.

C'était un privilège pour moi de rencontrer les beaux jeunes du Lac-Bouchette, affirme sœur Marie, qui a dirigé la chorale de l’église pendant de nombreuses années.

Des photos sont étalées sur une table et deux femmes les regardent.

Les deux religieuses ont organisé plusieurs activités au sein du village au fil des années.

Photo : Radio-Canada

Un rôle au-delà de la religion

Peu de municipalités ont toujours des religieuses actives au sein de leur communauté. La communauté a respecté notre décision de partir, ne nous a rien imposé , souligne sœur Marie.

« C’est difficile de partir, car je laisse des gens derrière moi. C’est comme si c’était mes enfants. »

— Une citation de  Sœur Céline Duchesne

Elles ont enseigné à plusieurs générations d’enfants dans l’école primaire du village, qui est d’ailleurs adjacente à leur demeure.

Elles ne sont pas juste deux religieuses, ce sont des amies. Combien de gens remontent la côte pour aller au couvent pour jaser? Ces gens-là ressortent toujours avec un sourire , raconte avec émotion Vital Dumais, marguillier de la paroisse.

Une femme tient une photo d'époque dans ses mains.

Sœur Céline portait un habit traditionnel des sœurs Notre-Dame-du-Bon-Conseil lors de son arrivée à Lac-Bouchette.

Photo : Radio-Canada

Sœur Marie et sœur Céline quitteront Lac-Bouchette le 25 novembre et d’ici là, la municipalité compte bien leur rendre hommage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...