•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Féminicide à Saint-Jean-sur-Richelieu : le conjoint est accusé de meurtre au 2e degré

Quelques maisons et un secteur de sécurité circonscrit à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le drame est survenu samedi sur la rue Dicaire à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il s'agit d'une rue privée qui ne compte qu'une dizaine de maisons mobiles.

Photo : Radio-Canada / Kolya H. Guilbault

Radio-Canada

Le conjoint de Donna Callahan 69 ans, retrouvée morte hier à Saint-Jean-sur-Richelieu en Montérégie, a été formellement accusé de meurtre au deuxième degré. Terry Oligny, 64 ans, n'avait pas d'antécédent judiciaire.

S'il est reconnu coupable, il s'agira du 14e féminicide de l'année au Québec.

Les policiers ont été appelés à se rendre dans une résidence de la rue Dicaire, à Saint-Jean-sur-Richelieu, samedi après-midi.

Sur place, ils ont découvert une femme gravement blessée, dont la mort a été constatée à son arrivée au centre hospitalier.

C'est un proche qui a fait un signalement au 911 après que la victime ait manqué un rendez-vous.

La rue Dicaire est une rue privée et ne compte qu’une dizaine de résidences.

Selon des voisins, Donna Callahan et Terry Oligny formaient un couple de sexagénaires sans histoire.

Un d'entre eux indique qu’il ne voyait la victime à l’extérieur que lorsqu’elle promenait son chien.

Même si Saint-Jean-sur-Richelieu possède son propre corps policier, l’enquête a été confiée à la SQ.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...