•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le compte parodique de Doug Ford sur Twitter a été suspendu vendredi

Photo du compte suspendu de Doug Ford sur Twitter.

Le compte parodique du premier ministre de l'Ontario a été créé en août 2022, puis suspendu le 11 novembre 2022.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le réseau social Twitter a suspendu vendredi le compte parodique du premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, car il ne respectait pas les nouvelles règles de la plateforme.

Twitter suspend les comptes qui enfreignent les règles de Twitter, peut-on lire désormais sur la page.

Alors que la plateforme exige le mot « parodie » dans les noms des comptes parodiques, la fausse page de Doug Ford n’en faisait pas mention.

Le faux compte du premier ministre de l'Ontario, créé en août 2022, précisait toutefois dans sa biographie : Ceci est un compte parodique. Je ne sais pas ce que ce mot signifie, mais je sais que je suis le premier ministre de l'Ontario. Je travaille jusqu’à minuit tous les soirs.

Le compte parodique, qui portait le nom @DougFord_ON, était également accompagné de la fameuse coche bleue qui indique l'authenticité du compte.

Le compte parodique de Doug Ford sur Twitter, avant qu'il soit suspendu par le réseau social.

Le compte parodique sur Twitter du premier ministre Doug Ford avant qu'il soit suspendu par le réseau social.

Photo : Radio-Canada

Le 1er novembre dernier, le nouveau propriétaire de Twitter, Elon Musk, avait annoncé le lancement d’un abonnement à huit dollars américains par mois pour les utilisateurs qui souhaitent faire vérifier que leur compte est authentique.

Vendredi, ce service était inaccessible en raison d'une vague de faux comptes qui a inondé le réseau social.

C’est un phénomène qui était prévisible, selon Luke Lintz, fondateur et président de l'entreprise de marketing numérique Highkey Enterprises. Auparavant, explique-t-il, les gens ne savaient pas comment obtenir la vérification et celle-ci était lourdement régulée par la plateforme.

Désormais, avec l'abonnement à 8 dollars, chacun saute sur l’occasion et ça devient ingérable, dit-il.

Luke Lintz rappelle que le nouveau patron de Twitter a licencié la moitié des effectifs de la plateforme. Il se demande comment les employés peuvent vérifier les 500 millions de tweets publiés chaque jour, ainsi que les nombreux comptes parodiques créés quotidiennement. C’est impossible, assure-t-il.

De son côté, Laurence Grondin-Robillard, doctorante en communication et chargée de cours à l’École des médias de l’UQAM, pense qu'Elon Musk est en train de rigoler et de jouer avec les médias, les chercheurs et les journalistes. Selon elle, le milliardaire maîtrise très bien la situation. Je ne pense pas qu’il est en train de faire n'importe quoi, dit-elle.

La spécialiste en médias sociaux affirme qu’il y a toujours eu de faux comptes sur Twitter, c’est juste qu’on les remarquait peut-être moins.

Mme Grondin-Robillard estime qu’Elon Musk fait de drôles d’actions qui attirent l'attention, mais ça lui fait gagner des utilisateurs de plus en plus, ajoute-t-elle.

Parmi les nombreuses personnalités qui ont fait l'objet d'un compte parodique sur Twitter, on compte l’Ontarien Connor McDavid, joueur de hockey sur glace dans l’équipe des Oilers d’Edmonton, ou encore LeBron James, joueur de basket-ball des Lakers de Los Angeles.

Avec des informations d'Isabelle Ménard

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.