•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’église de Saint-Simon en voie d’être convertie en centre culturel

Une église.

L'église de Saint-Simon est le plus ancien lieu de culte encore en activité à l'Est du Kamouraska.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

L’une des plus anciennes églises de l’Est-du-Québec, celle de Saint-Simon, dans les Basques, devrait changer de vocation. Elle est en voie d’être désacralisée et transformée en centre culturel.

C’est ce qu’a confirmé le président de la Fabrique de la paroisse de Saint-Simon, Beaudoin Gagnon. Jusqu’ici, la Fabrique ne se contentait que de l’entretien du lieu de culte, qui soufflera bientôt ses 200 bougies.

L'église de Saint-Simon pourrait accueillir dès 2025 des expositions, des projections cinématographiques ainsi que des ateliers culturels.

L’idée était déjà dans l’air depuis une quinzaine d’années. On disait qu’il fallait penser à une autre utilisation pour l’église, se rappelle Beaudoin Gagnon. Cette année, quatre messes ont été organisées pour la paroisse dans un village de moins de 455 âmes.

Pour le président de la Fabrique, pour que le patrimoine religieux subsiste pour les prochaines générations, il faut adapter l'utilisation qui est faite de ces bâtiments.

« C’est ça l’avenir des églises, si on veut les conserver. »

— Une citation de  Beaudoin Gagnon, président de la Fabrique de la paroisse de Saint-Simon

Selon lui, le fait que la municipalité se trouve à mi-chemin entre Rivière-du-Loup et Rimouski en ferait un lieu idéal pour y tenir des activités culturelles.

L'intérieur de l'église de Saint-Simon-de-Rimouski.

Après des travaux, le bâtiment pourrait accueillir des expositions et projeter des oeuvres cinématographiques, entre autres (archives).

Photo : Radio-Canada

Toutefois, bien des étapes devront être franchies avant la concrétisation du projet. D’abord, un organisme à but non lucratif (OBNL) devra être créé, avec l'accord du diocèse de Rimouski, afin d’administrer le nouveau lieu culturel.

La Fabrique de Saint-Simon devra aussi brosser un portrait de l’état de santé de l’édifice, puis un architecte devra soumettre des propositions d'aménagements pour transformer le lieu de culte.

L’église de Saint-Simon est l’un des plus anciens lieux de culte encore en service au Bas-Saint-Laurent. L'érection canonique de la paroisse remonte à 1828, mais la construction de l'église a été achevée en 1836. Elle ne jouit toutefois d’aucun statut patrimonial particulier.

De plus, le financement ainsi que l'échéancier ne sont pas coulés dans le béton. Beaudoin Gagnon estime que le processus de conversion de l'église devrait prendre au moins 3 ans, et anticipe des fluctuations dans les prix des travaux.

C’est à la suite de la rédaction du carnet de santé de l’église, qui servira à évaluer les rénovations à accomplir, que les besoins financiers seront connus. La rédaction devrait débuter au cours de l'année prochaine.

Cette conversion assurerait la sauvegarde de l'église, dont le sort était jusqu'ici incertain, comme bon nombre de lieux de culte catholiques à travers le Diocèse de Rimouski.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...