•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

T.-N.-L. : le protecteur du citoyen accusé de mauvaise gestion de renseignements délicats

Bradley Moss.

Le représentant des citoyens de Terre-Neuve-et-Labrador, Bradley Moss, fait l'objet d'un nouveau rapport à la suite de son enquête sur le directeur général des élections. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Paul Pickett

Radio-Canada

Le protecteur du citoyen de Terre-Neuve-et-Labrador, Bradley Moss, fait l’objet d’un nouveau rapport d’enquête soumis lundi au président de l’Assemblée législative, selon le bureau du premier ministre.

Le rapport n’a pas été rendu public. Il fait état d’un cas grave de mauvaise gestion concernant la confidentialité et la divulgation d’informations, selon un communiqué du gouvernement.

Un porte-parole du bureau du premier ministre affirme que le rapport a été rédigé par la commissaire Ann Chafe et qu’il est lié à l’enquête menée par Bradley Moss au sujet du directeur général des élections, Bruce Chaulk, à la suite des allégations de lanceurs d’alerte.

Le rapport rédigé par M. Moss, qui n’a jamais été rendu public, accuse M. Chaulk de népotisme, ce qui a mené à la suspension de ce dernier plus tôt cette année.

Bruce Chaulk a été rétabli dans ses fonctions le mois dernier à la suite d’une révision du rapport de M. Moss effectuée par l’ancien juge Derek Green.

Derek Green a expliqué que M. Moss a interrogé au moins 20 témoins dans le cadre de son enquête et qu’il a remis à M. Chaulk un document de 59 pages contenant 39 allégations de mauvaise gestion. Selon M. Green, le rapport définitif de M. Moss contenait 10 constats de mauvaise gestion visant M. Chaulk.

Un député donne son appui à Bradley Moss

Le député indépendant Paul Lane a déclaré mardi qu’il avait entendu lui-même des lanceurs d’alerte d’Élections T.-N.-L. et qu’il ne croyait pas que M. Moss était à la source d’une fuite du rapport.

C’est un homme d’une grande intégrité. Je sais que c’est faux, a souligné Paul Lane.

Paul Lane.

Le député indépendant Paul Lane donne son appui au protecteur du citoyen.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Nous avons ici le représentant des citoyens, qui faisait son travail d’enquête sur des allégations d’intimidation et de harcèlement, et qui est maintenant l’objet d’intimidation et de harcèlement par quelqu’un au gouvernement. Je crois que c’est absolument odieux, a poursuivi M. Lane.

Paul Lane dit attendre de la part du gouvernement qu'il se préoccupe davantage des employés d’Élections T.-N.-L. que d’une plainte contre l’enquêteur.

Le ministre de la Justice, John Hogan, a déclaré qu’il n’avait pas encore vu le nouveau rapport, mais il promet de le rendre public lorsque son bureau l’aura révisé.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...