•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La disparition d’un Néo-Brunswickois en 2019 est désormais traitée comme un homicide

La police dévoile de nouveaux renseignements sur la disparition de Brady Tompkins en espérant que cela fera avancer l'enquête.

Brady Sherman-Tompkins.

Brady Sherman-Tompkins n'a pas été vu depuis le 29 août 2019.

Photo : Gracieuseté - GRC Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

La GRC au Nouveau-Brunswick traite maintenant la disparition de Brady Sherman-Tompkins, survenue en 2019, comme un homicide. La police croit que des restes humains pourraient se trouver dans un secteur boisé et demande l'aide du public.

Brady Sherman-Tompkins a été vu pour la dernière fois le 29 août 2019, vers 22 h, dans une résidence de Richmond Settlement, dans l'ouest de la province.

Le 2 septembre 2019, il a parlé à un membre de sa famille, mais personne ne sait où il se trouvait alors. Au moment de sa disparition, il vivait dans la région de Moncton.

Brady Sherman-Tompkins.

Brady Sherman-Tompkins mesure 200 cm (6 pi 7 po) et pèse environ 64 kilos (141 livres). Il est mince, il a les cheveux bruns courts, les yeux bleus et un appareil orthodontique.

Photo : Gracieuseté - GRC Nouveau-Brunswick

En octobre 2020, l'enquête a été transférée au Groupe des crimes majeurs de la GRC au Nouveau‑Brunswick, puisque la disparition était considérée comme suspecte. La police croit désormais qu'il a été victime d'un homicide.

La police a reçu de nouveaux renseignements selon lesquels les restes de Brady Sherman-Tompkins pourraient se trouver dans une région boisée située entre Carrolls Crossing et Berry Mills, dans le sud-est du Nouveau‑Brunswick.

Il s'agit d'un très grand périmètre qui s'étend du centre de la province jusqu'aux limites de la ville de Moncton.

Une carte de Google Map où l’on voit certaines régions rurales du Nouveau-Brunswick, notamment un tronçon surligné en brun foncé qui correspond à une route passant par des régions boisées.

Une carte rendue publique par la GRC au Nouveau-Brunswick indiquant les secteurs boisés où elle croit que les restes humains de Brady Sherman-Tompkins pourraient se trouver.

Photo : Gracieuseté : GRC Nouveau-Brunswick

La police a des raisons de croire qu'un véhicule incendié ayant un lien avec l'affaire pourrait se trouver dans le même secteur.

La police demande aux gens qui habitent ou qui circulent dans le secteur de signaler toute chose suspecte, comme un véhicule incendié, ce qui pourrait être des restes humains ou des articles personnels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...