•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement d’heure : comment s’adapter?

Une personne dans son lit étend la main pour éteindre son réveille-matin.

La conseillère en soins infirmiers à la direction de la santé publique au CISSS de la Côte-Nord, Véronique Lanoue, affirme que généralement après une semaine les gens retrouvent leurs habitudes (archives).

Photo : getty images/eyeem / Rattanakun Thongbun / EyeEm

Radio-Canada

Alors que le mois de novembre rime avec changement d'heure, la conseillère en soins infirmiers à la direction de la santé publique au CISSS de la Côte-Nord, Véronique Lanoue, affirme que certaines astuces existent afin de s’adapter rapidement à cette situation.

Ce changement qui peut sembler terminé une fois l’heure sur les horloges et les cadrans reculés, peut toutefois affecter à plus long terme de nombreuses personnes.

Pour Véronique Lanoue, la fragilité ou la période de la vie dans laquelle une personne se trouve peut affecter la façon dont les gens réagissent à ce changement.

Changement d’heure  :  des conseils pour y faire face

ÉMISSION ICI PREMIÈRE • Bonjour la Côte

Horloge dans une régie.

D’après elle, ce retour à l’heure normale affecte entre autres le cycle du sommeil. On est chanceux quand on retourne à l’heure dite normale, car le changement d'heure qu'on vient d’effectuer nous offre une heure de plus dans une période de 24 h, alors que l’été c’est une heure de moins, souligne-t-elle à l'émission Bonjour la Côte.

Une pancarte indique Blanc-Sablon vers l'Est et Bonne Espérance vers l'Ouest.

Les Nord-Côtiers ont reculé l'heure à l'exception des citoyens de la Basse-Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

Malgré cette heure de plus, la période automnale comporte des désavantages. C’est une période où les journées sont plus courtes et il y a moins de luminosité, c'est surtout ça qui affecte les gens, affirme la conseillère en soins infirmiers.

Elle précise qu’en général après une semaine les gens retrouvent leurs habitudes. Afin d’éviter de prolonger cette période d’adaptation, elle conseille de se préparer à ce changement.

On recommande quatre à cinq jours avant le changement d’heure de modifier les habitudes d’une quinzaine de minutes. Les gens auraient donc dû souper un peu plus tard et se coucher un peu plus tard, souligne Mme Lanoue.

Elle ajoute que de changer l’heure sur nos appareils avant de s’endormir et d’organiser son temps en fonction de la luminosité sont de bonnes techniques pour éviter d’être trop affectés.

Les Nord-Côtiers ont reculé l'heure à l'exception des citoyens de la Basse-Côte-Nord.

À lire aussi :

On recule l'heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...