•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place à la relève sherbrookoise en gymnastique artistique

Deux jeunes gymnastes pratiquent leur performance à la poutre.

Les jeunes gymnastes pratiquent leur performance à la poutre, au club de gymnastique Shergym.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Cette semaine, le Canada a reçu une médaille historique aux championnats du monde de gymnastique artistique. Les Canadiennes se rendront donc aux Jeux olympiques de Paris. Un exploit qui donne de l'espoir aux jeunes gymnastes du club Shergym, à Sherbrooke.

Raphaëlle Perreault, étudiante au Cégep de Sherbrooke, pourra canaliser ce regain d'inspiration dès mardi prochain, alors qu'elle s'envolera vers la Belgique, pour une compétition internationale de gymnastique.

Une place qu'elle s'est taillée en s'entraînant une vingtaine d'heures par semaine au Shergym. C'est sûr que c'est vraiment inspirant, et ça pousse à se pousser encore plus, affirme-t-elle, confiante.

La gymnaste, Raphaëlle Perreault, s'apprête à prendre son élan et sauter.

Raphaëlle Perreault, 17 ans, s'entraîne environ vingt heures par semaine au Shergym.

Photo : Radio-Canada

2000 inscriptions en 2022

Cette effervescence qui règne au Shergym est partagée par bien d'autres aspirantes gymnastes. Si bien que le club prévoit recevoir 2000 demandes d'inscription d'ici la fin de l'année.

Victime de sa popularité, le Shergym déborde. Et ce, malgré de nombreux investissements, explique le directeur technique du Shergym, David Altmeyer.

« On sature, on n'a plus de place pour accueillir le monde. »

— Une citation de  David Altmeyer

Un projet de nouveau gymnase a été abandonné par la Ville de Sherbrooke, dans les derniers mois, en raison d'une explosion des coûts. Le club cherche maintenant davantage d'espace pour accueillir certains groupes, tout en misant sur quelques rénovations.

La présidente de la Commission de la culture, des loisirs, des sports et du plein air de la Ville, Nancy Robichaud, assure qu'on ne les a pas oubliés. Avec l'explosion des coûts, il y a un budget à respecter. Tout est focalisé sur les gymnastes pour que ça réponde à leurs besoins.

Un vent de changement

En attendant, Raphaëlle Perreault continue à viser haut. Elle espère se rendre aux Jeux du Canada, et peut-être même aux Olympiques. Sa principale source d'inspiration est Ellie Black, un nom qui revient sur toutes les lèvres au Shergym.

Il s'agit de la gymnaste canadienne la plus titrée de l'histoire, qui a conduit l'équipe du Canada aux championnats du monde. Selon Raphaëlle, c'est Ellie Black qui est là depuis le plus longtemps, et c'est inspirant à quel point elle est revenue de ses blessures!

À 27 ans, Ellie Black incarne un vent de changement dans le monde de la gymnastique. Pour le directeur technique du Shergym, la championne met de l'avant la gymnastique respectueuse, en partenariat avec les athlètes. On peut faire de la gymnastique plus tard et continuer à progresser. Pour moi, ce qui se passe, c'est génial pour les athlètes.

Avec les informations d'Emy Lafortune

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...