•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yves Montigny nommé adjoint gouvernemental à la ministre Geneviève Guilbault

Un avion sur la piste d'atterrissage de l'aéroport de Sept-Îles.

Le transport aérien apparaît comme l'une des solutions pour désenclaver la région de la Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada / William Phénix

Radio-Canada

Le député de René-Lévesque, Yves Montigny, est nommé adjoint gouvernemental à la ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault. Il sera responsable du volet du transport aérien régional.

Une nouvelle fonction que le député Yves Montigny se dit très heureux d'obtenir.

« Je suis vraiment fier que le premier ministre me confie cette responsabilité-là [...], spécifiquement l'enjeu qu’est le transport aérien. C’est un enjeu majeur pour le développement des régions du Québec. »

— Une citation de  Yves Montigny, député de René-Lévesque

Tout juste nommé, le député explique qu'il doit maintenant adopter une vision provinciale en ce qui concerne le transport aérien. Clairement, il faut prendre le temps de regarder le portrait global de cette situation. Moi, je regardais uniquement Baie-Comeau, l’aéroport de Baie-Comeau, ajoute Yves Montigny.

Le député de René-Lévesque entend donc prendre le temps d’écouter les gens, écouter les régions avant de prendre des décisions quant aux enjeux du transport aérien qui touchent les régions du Québec.

Yves Montigny ajoute qu’il fera partie d’un trio, duquel sont membres la ministre Geneviève Guibault et le député de Drummond–Bois-Franc, Sébastien Schneeberger.

Yves Montigny travaillera sur le dossier du transport aérien régional

ÉMISSION ICI PREMIÈRE • Boréale 138

Portrait.

Yves Montigny ajoute finalement que le dossier de la coopérative de transport aérien TREQ fera partie des éléments qu’on va regarder. La coopérative a d'ailleurs perdu son directeur général et deux membres de son conseil d'administration, entre autres après que Québec a décidé de ne pas soutenir le projet.

Adjoint gouvernemental, une nouvelle fonction

La tâche des adjoints gouvernementaux sera essentiellement de prêter main-forte aux ministres dans l’exercice de leur fonction. Au total, 22 députés se sont vus confier cette responsabilité. Il s’agit d’une fonction qui n’existait pas auparavant.

Contrairement à la fonction d’adjoints parlementaires, les adjoints gouvernementaux travailleront bénévolement pour les ministres. Les adjoints parlementaires reçoivent quant à eux une prime annuelle d'environ 20 000 dollars par année.

Pour sa part, Yves Montigny explique que la question de la rémunération n’est pas un enjeu. Il dit plutôt vouloir se concentrer sur les nouvelles responsabilités qui lui ont été attribuées.

La ministre des Transports et de la Mobilité durable du Québec, Geneviève Guilbault, occupe aussi les fonctions de vice-première ministre de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...