•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une valse des camions à Caraquet pour le centre des générations

Un camion à Caraquet.

Les camions étaient rois cette semaine à Caraquet.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le centre-ville de Caraquet a été pris d'assaut, cette semaine, par des dizaines de camions qui se sont relayés pour transporter de la terre en vue de la construction du Centre régional des générations.

Il est plutôt rare qu'un projet de 25 millions de dollars soit lancé dans la Péninsule acadienne, ce qui a bien sûr attiré l'attention.

Un panneau de signalisation à Caraquet

Des panneaux de signalisation qui avertissent de la présence de camions sont apparus à Caraquet.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Caraquet a été, depuis lundi, le théâtre d'un ballet de camions qui font un va-et-vient presque incessant au centre-ville.

Du jamais vu pour plusieurs

Les travaux de préparation du terrain en vue de construire, dès le printemps prochain, le Centre régional des générations ne passent donc pas inaperçus.

Travaux de construction du Centre régional des générations à Caraquet

Les travaux de préparation du terrain en vue de la construction du Centre régional des générations de Caraquet ont commencé lundi.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Pour plusieurs, c'est du jamais vu.

Il y a toujours un va-et-vient de camions, constate Nicholas Chiasson-Turcotte, qui a 19 ans.

« C'est la première fois que je vois autant de camions. C'est quand même impressionnant ce qui se passe. »

— Une citation de  Nicholas Chiasson-Turcotte

Depuis le début de la semaine, on voit beaucoup de camions qui passent en ville sur le chemin principal, ajoute Maxime Doiron. J'ai déjà vu du trafic de camions, mais pas autant. Ça grouille à Caraquet.

Son ami Nathan Thériault a constaté le même phénomène.

Il y en a pas mal qui passent dernièrement, renchérit-il.

Souvenirs de chargements de bois à pâte

Si les plus jeunes n'ont jamais rien vu de tel, ce va-et-vient rappelle de vieux souvenirs à Alphonse Doucet, un octogénaire de Bas-Caraquet.

Adolescent, il travaillait sur le quai au chargement du bois livré par des dizaines de camions, arrivant les uns à la suite des autres.

Un camion à Caraquet

Un des camions de la flotte de l'entreprise Aurèle Mallais et Fils, de Saint-Isidore.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Ça rappelle les trucks qui livraient le bois, se remémore-t-il. On chargeait les bateaux. Ça venait de partout, de Val-Doucet, de Notre-Dame-des-Érables.

Cette semaine Caraquet a donc été, en quelque sorte, la capitale des camions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...