•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

59 patients manitobains opérés à Fargo depuis 9 mois

Des chirurgiens dans une salle d'opération dans une photo d'archives.

Le Manitoba s'attend à envoyer de plus en plus de personnes à l'extérieur de la province pour des opérations chirurgicales, pour réduire les retards dans les chirurgies.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Un total de 59 patients manitobains en attente d'une opération de la colonne vertébrale ont été opérés à Fargo, dans le Dakota du Nord, au cours des neuf premiers mois de l'entente entre le Manitoba et l’organisme de santé américain Sanford Health, afin de réduire les retards des opérations chirurgicales de la province.

Le gouvernement provincial a entièrement payé le coût de ces interventions au sud de la frontière pour réduire les retards des opérations chirurgicales et des diagnostics accumulés pendant la pandémie.

Afin de rattraper ces retards en matière d’opérations chirurgicales plus rapidement, la province annonçait en août d'autres ententes avec des fournisseurs de soins hors de la province en plus de renouveler celle de Fargo.

La province s'était entendue aussi avec Big Thunder Orthopedic Associates, dans le nord-ouest de l'Ontario, et la Cleveland Clinic, en Ohio, pour des opérations du genou et de la hanche.

Elle s'attendait à ce que ces ententes permettent d'opérer jusqu'à 750 Manitobains en attente de ces opérations.

Outre les opérations réalisées à Fargo, un total de 28 Manitobains ont pu être opérés par Big Thunder Orthopedic Associates, dans le nord-ouest de l’Ontario, a indiqué le gouvernement par courriel, jeudi.

De plus en plus de Manitobains connaissent ce service

La province estime que les patients qui se feront opérer hors de la province seront plus nombreux au fur et à mesure que le processus sera simplifié et qu'un plus grand nombre de personnes au Manitoba connaîtront cette option.

Pendant la période de questions à l'Assemblée législative, jeudi, le chef du Nouveau Parti démocratique, Wab Kinew, a demandé à la première ministre de révéler les sommes publiques injectées dans cette mesure, un chiffre que le gouvernement a gardé secret.

La première ministre Heather Stefanson n'a pas non plus offert d'estimation des coûts. L'important est que ces personnes obtiennent les interventions chirurgicales dont elles ont besoin, a-t-elle déclaré.

Le gouvernement soutient que la somme ne peut être communiquée que plus tard, car le montant pour chaque patient varie en fonction des soins reçus.

Le Manitoba s'est engagé à consacrer 110 millions de dollars aux travaux de son groupe de travail responsable de s’attaquer aux retards de diagnostics et de chirurgies.

En plus de payer les interventions effectuées à l'extérieur de la province, la province s'efforce d'accroître la capacité locale pour accélérer les interventions déjà retardées.

Heather Stefanson a ajouté, lors de la période de questions, que le Manitoba a effectué plus d'opérations chirurgicales du coeur et de la cataracte en 2022 qu’en 2020 et en 2021.

Le groupe de travail a récemment dévoilé un tableau de bord en ligne pour suivre les progrès dans la réduction des temps d'attente et du volume des listes d'attente.

Avec les informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...