•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’expérience, la force des Aigles Bleues de l’Université de Moncton au volleyball

Des joueuses de volley-ball en action.

Le premier match à domicile des Aigles Bleues a lieu le dimanche 6 novembre face aux Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Photo : Gracieuseté - Normand Léger

À quelques jours de la première partie à domicile des Aigles Bleues de l’Université de Moncton en volleyball féminin, les athlètes restent confiantes, malgré deux défaites en deux matchs sur la route.

La saison de volleyball féminin du Sport universitaire de l’Atlantique (SUA) a débuté la fin de semaine dernière.

Elles notent des aspects positifs de ces matchs, dont la défaite en cinq manches face aux Tigers de l’Université Dalhousie, l’une des forces de la ligue.

Ça nous montre juste qu'on peut compétitionner avec eux , estime la passeuse Cassidy Martin.

Quelques nouvelles recrues s’ajoutent à l’équipe, qui mise toutefois sur ses joueuses expérimentées.

une photo de toute l'équipe

L'équipe des Aigles Bleues de l'Université de Moncton en volley-ball

Photo : Gracieuseté - Normand Léger

L'année passée, on avait eu une grosse vague de première année qui est rentrée. Donc cette année, on est un peu plus stable. Il y a quand même beaucoup de filles qui sont en quatrième et cinquième année, c'est quand même beaucoup de vétérans , analyse l’attaquante de cinquième année Joanie Arsenault.

Avec le montant d'expérience qu'on va avoir, on a juste une étape de plus déjà de compléter. C'est juste d'aller là et compétitionner contre les autres, ajoute Cassidy Martin qui entame sa quatrième année avec les Aigles.

Les joueuses ne sont pas les seules à avoir plus d’expérience que l’an dernier.

L'entraîneuse Joline Richard en sera à sa deuxième saison derrière le banc de l’équipe et elle espère que la saison sera plus normale que la dernière, chamboulée par la pandémie.

C'est sûr que j'ai une saison dans mes poches que je peux me baser dessus pour construire cette saison-ci, mais on souhaite pouvoir trouver plus de normalité cette saison avec tout ce qui s'est passé avec la COVID , affirme l’ancienne joueuse.

Elle croit aussi que la force de l’équipe des Aigles Bleues repose sur son expérience.

Des joueuses de volley-ball en action

À quelques jours de la première partie à domicile des Aigles Bleues de l’Université de Moncton en volleyball féminin, les athlètes restent confiantes, malgré deux défaites en deux matchs sur la route.

Photo : Gracieuseté - Normand Léger

C'est sur avoir de l'expérience ça aide beaucoup. Les filles se connaissent plus. On a commencé l'année passée, il y avait beaucoup de nouveau, donc cette année on peut déjà ressentir qu'il y a un gel dans notre équipe.

L’équipe ne se met pas trop de pression pour le reste de la saison dans le circuit universitaire Atlantique et affirme qu'elle va prendre une marche à la fois.

On voit ça comme des escaliers, on a monté comme deux grosses on veut juste continuer à monter, c'est ça qu'on a besoin, estime Joanie Arsenault.

La joueuse de cinquième année est fébrile à l’idée de retrouver l’énergie des partisans au CEPS de l’Université de Moncton.

Le volleyball c'est un sport de momentum. Quand tu vas dans une autre université, tu le crées beaucoup avec toi. Mais quand tu as tes fans avec toi, tu n'as quasiment pas besoin. Eux autres te donnent de l'énergie, tu en as encore plus.

Le premier match à domicile des Aigles Bleues a lieu le dimanche 6 novembre face aux Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...