•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’anciens élèves d’un pensionnat attendent l’argent d’Ottawa pour poursuivre les fouilles

Un mémorial improvisé sur les marches de l'ancien Mohawk Institute de Brantford, en juin 2021.

Un mémorial improvisé sur les marches de l'ancien Mohawk Institute de Brantford, en juin 2021.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

Un groupe d’anciens élèves d’un pensionnat pour Autochtones déplore le temps que met le gouvernement fédéral à lui verser l’argent nécessaire pour faire progresser les recherches sur les tombes anonymes.

Environ 15 000 enfants de 20 Premières Nations ont fréquenté, entre 1828 et 1970,  le Mohawk Institute de Brantford, en Ontario.

Un groupe de survivants qui a entrepris des recherches attend depuis six mois la prochaine tranche de 2,4 millions de dollars promise sur un financement total de 10,2 millions sur trois ans promis en janvier par Ottawa. De son côté, la province s’est engagée à verser 1,3 million de dollars. Le Secrétariat des survivants réclamait beaucoup plus.

L’argent doit entre autres servir aux recherches dans les archives et sur les terrains de l’ancienne école, qui mesurent environ 240 hectares.

Je travaille pour un groupe d’anciens élèves qui sont tous âgés, a raconté la semaine dernière Laura Arndt qui dirige le Secrétariat des survivants. Ils se sentent invisibles parce que, soudain, personne ne leur répond. Devriez-vous avoir à vous battre encore comme ça quand vous avez 80 ou 90 ans?

Mme Arndt avait aussi dit lors de cette entrevue que son organisation attendait toujours les documents officiels qui confirment l’octroi du financement. On a fait tout ce qu’on nous a demandé, assure-t-elle. Ceux-ci ont finalement été envoyés à l’association quelques jours après une demande d’information de CBC.

Deux hommes. L'un d'eux tient un géoradar qui ressemble à une tondeuse pour le gazon.

Les recherches de restes humains sur le terrain de l'ancien pensionnat ont commencé en novembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Bobby Hristova

Une porte-parole du ministère des Relations Couronne-Autochtones a expliqué qu’au départ le Secrétariat des survivants n’était pas incorporé et que l’argent avait donc été versé dans le cadre d’une entente entre le Centre culturel Woodland (le nouveau nom du Mohawk Institute) et le ministère des Services aux Autochtones Canada.

Puisque l’argent doit maintenant être versé directement au Secrétariat, le ministère a dû l’ajouter à la liste des organismes qui reçoivent des fonds. Ces démarches peuvent occasionner des retards, souligne Jennifer Cooper. Ce processus tire toutefois à sa fin et nous nous attendons à ce que l’argent soit envoyé prochainement au Secrétariat des survivants, assure-t-elle.

Laura Arndt n’est pas convaincue par cette explication. Elle fait valoir que le Secrétariat était incorporé à la fin de 2021. Le gouvernement fédéral a par ailleurs fait un dépôt, à titre d’essai vendredi, ce qui aurait dû démontrer, à son avis, que son organisation pouvait recevoir les fonds.

Avec les informations de Bobby Hristova de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...