•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les moulages d’un fossile d’ichtyosaure détruit par des bombardements retrouvés

Le paléontologue Dean Lomax avec le moulage retrouvé à Berlin.

Le paléontologue Dean Lomax avec le moulage retrouvé à Berlin.

Photo : Université de Manchester

Agence France-Presse

Deux moulages du premier squelette quasi complet d'un ichtyosaure, un reptile du Jurassique, découvert au 19e siècle au Royaume-Uni, mais détruit dans un bombardement durant la Seconde Guerre mondiale, ont été retrouvés aux États-Unis et en Allemagne

L'ichtyosaure est un reptile marin qui ressemble à un dauphin doté d'un museau allongé pourvu de dents, apparu il y a environ 250 millions d'années, et dont les plus grands spécimens ont pu mesurer plus de 20 mètres.

Dessin original du premier squelette complet d'ichtyosaure.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dessin du premier squelette complet d'ichtyosaure (a). Le moulage de Yale du spécimen (b). Le moulage de Berlin du spécimen (c). Toutes les figures sont à la même échelle, la barre de 10 cm est indiquée dans (b).

Photo : Royal Society

La plupart se sont éteints il y a 200 millions d'années, même si certains représentants plus petits ont survécu jusqu'à il y a 90 millions d'années.

Les fossiles d'ichtyosaures complets ou quasi complets sont rares, et celui au cœur de l'étude publiée mercredi par la Royal Society à Londres serait le premier à avoir été formellement identifié comme tel au début du 19e  siècle par un médecin, Everard Home.

Il aurait été découvert en 1818 dans la région de Lyme Regis, sur la côte sud de l'Angleterre, par Mary Anning, une paléontologue autodidacte, reconnue aujourd'hui comme une figure importante de la paléontologie.

Quasiment complet et conservé par le Collège royal de chirurgie à Londres, ce fossile avait été détruit dans un bombardement durant la Seconde Guerre mondiale.

Mais deux chercheurs, Dean Lomax, de l'Université de Manchester, et Judy Massare, de l'Université de New York, ont découvert deux moulages de cet ichtyosaure, l'un en 2016 au Musée Peabody d'histoire naturelle de l'université américaine de Yale, et l'autre en 2019 au Musée d'histoire naturelle de Berlin.

Il n'y avait aucune trace écrite laissant penser que des moulages de ce spécimen avaient été réalisés, ce qui était inhabituel étant donné l'importance de ce fossile et le nombre de moulages réalisés pour d'autres spécimens d'ichtyosaures et plésiosaures découverts au début du 19e siècle, écrivent les deux chercheurs.

La création de tels moulages était très fréquente au 19e siècle afin de permettre la diffusion des connaissances sur les découvertes de fossiles et également pour alimenter les musées alors en pleine expansion partout dans le monde.

Le fait que les deux moulages de l'ichtyosaure soient restés non identifiés dans leurs collections respectives met en lumière l'importance pour les experts d'étudier ces collections, mais aussi l'importance potentielle des anciens moulages présents dans les collections des musées, écrivent les chercheurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...