•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Holodomor, un musée mobile qui raconte le génocide ukrainien

Le musée mobile Holodomor raconte l'histoire d'une famine organisée par le régime soviétique menant à la mort de 4 millions d'Ukrainiens, entre 1932 et 1933.

Radio-Canada

Sur demande de la branche manitobaine du Congrès national ukrainien, le bus Holodomor, un musée sur roue qui retrace l'histoire du génocide ukrainien, a fait un arrêt de trois jours au Musée canadien pour les droits de la personne, à Winnipeg.

Au sein du véhicule, le visiteur est entouré de documents d’époques et des vidéos d’archives racontant l’histoire méconnue de la famine génocidaire de 1932 à 1933, qui a entraîné la mort de près de 4 millions d’Ukrainiens.

Personnes assises dans un autobus transformé temporairement en salle de projection.

L'expérience immersive se veut pédagogique, aidant à mieux comprendre un pan méconnu de l'histoire ukrainienne.

Photo : Radio-Canada

Il s’agissait d’une famine provoquée par l’Union soviétique, qui exportait massivement les productions locales vers l’Occident.

La directrice générale du Holodomor National Awareness Tour, Roma Dzerowicz.

Selon la directrice générale du Holodomor National Awareness Tour, Roma Dzerowicz, l'éducation est le meilleur moyen de s'assurer de construire un monde meilleur.

Photo : Radio-Canada

Guerre en Ukraine

Consulter le dossier complet

Un véhicule blindé est en feu, un corps gît dans la rue.

Être devant le Musée canadien pour les droits de la personne est important, car on parle bien de droits de la personne ici, affirme la directrice générale du Holodomor National Awareness Tour, Roma Dzerowicz.

Elle explique que la tournée a pour but d'enseigner aux élèves que la famine peut être un instrument servant à semer la terreur, encore utilisé aujourd’hui.

Cela met la lumière sur ce qui se passe en ce moment, poursuit Mme Dzerowicz. L’histoire a tendance à se répéter si l’on ne fait pas tout pour créer un monde meilleur.

Léguer l’Histoire

Iarsloav Zubchenko (à droite) et son fils Pavlo Zubchenko.

Iarsloav Zubchenko (à droite) et son fils Pavlo Zubchenko se sont rendus à Winnipeg afin d'en apprendre davantage sur l'histoire de leur peuple.

Photo : Radio-Canada

Habitant en dehors de la ville, Iarsloav Zubchenko et son fils Pavlo Zubchenko se sont déplacés jusqu’à Winnipeg pour se replonger dans une partie de l'histoire de leur pays d’origine.

C’est pour nous rappeler ce qui se passe depuis des siècles en Europe et en Ukraine, affirme le père.

C’est bon que plus de personnes veuillent en connaître davantage sur l’Ukraine, mais c’est dommage que cela doive arriver dans ces circonstances, poursuit le fils.

La classe mobile a quitté Winnipeg dimanche afin de poursuivre sa tournée canadienne.

Avec les informations d’Anne-Louise Michel

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.