•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un garçon enlevé par son père aux États-Unis pourrait se trouver en Atlantique

Un camion et des voitures à la frontière américaine.

Un poste frontalier entre le Canada et les États-Unis (archives)

Photo : Associated Press / Robert F. Bukaty

Radio-Canada

Un garçon de 6 ans qui aurait été enlevé par son père et la mère de ce dernier aux États-Unis se trouve peut-être dans les provinces de l'Atlantique, selon la police fédérale américaine.

La disparition a été signalée à la police de Miami-Dade, en Floride, le 27 août.

Le FBI et la police de Miami-Dade enquêtent avec un organisme américain de protection de l'enfance, le National Center for Missing and Exploited Children (NCMEC). Le FBI soupçonne que l'enfant et les deux adultes se trouvent dans l’est du Canada.

Le NCMEC a diffusé cette semaine des images d’une caméra de surveillance montrant le père et son fils dans un magasin de l’entreprise Walgreens, à Houlton, dans le Maine, le 29 août.

Les agents frontaliers américains ont trouvé un VUS abandonné à Littleton, dans le Maine, à environ 1 km de la frontière canadienne, le 29 août, indique une porte-parole du département de la Sécurité publique du Maine, Shannon Moss.

Puis, à quelques centaines de mètres de la frontière, un chasseur a trouvé des effets personnels qui, selon la police, appartiennent aux fugitifs, explique Mme Moss.

Elle ajoute qu’il n’y a eu aucun autre signalement ni nouvelles preuves dans le Maine permettant de croire que l'enfant s’y trouve toujours.

Selon un communiqué du NCMEC, les parents du petit garçon se disputaient la garde de l’enfant et le père n’a pas ramené l’enfant à sa mère au moment convenu.

La mère s'est donc rendue chez le père et a découvert que l'appartement était vide, ajoute le NCMEC. Selon l’organisme, les enquêteurs pensent que l'enlèvement a été planifié pendant des mois.

Une alerte pour enfant disparu a été lancée le 31 août aux États-Unis. Elle est devenue par la suite une alerte Amber.

Le FBI offre une récompense de 10 000 $ pour tout renseignement permettant de retrouver le garçon sain et sauf.

La GRC surveille la situation

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Nouveau-Brunswick continue de surveiller la situation et fera une mise à jour si elle a plus de renseignements qu’elle peut diffuser publiquement, selon son porte-parole, le caporal Hans Ouellette.

La GRC a indiqué en septembre que tout cela ne correspondait pas aux critères pour lancer une alerte Amber au Nouveau-Brunswick.

Hans Ouellette conseille aux gens qui apercevraient les personnes qui manquent à l'appel d'appeler le 911.

Les gens peuvent aussi communiquer avec le bureau du FBI à Miami au 1 754 703-2000 ou avec le NCMEC au 1 800 843-5678.

D’après un reportage de Shane Magee, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...