•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections scolaires au Yukon : le vote électronique fait son entrée

Une affiche indiquant un bureau de vote dans un couloir d'école.

Lors des dernières élections scolaires, en 2019, un seul bureau de vote était jugé nécessaire. Cette année, il faudra en compter une dizaine.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Les mises en candidatures sont officiellement closes pour l'élection des commissaires de deux commissions scolaires au Yukon : la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) et la nouvelle Commission scolaire des Premières Nations (CSPN).

Le vote électronique, une première au territoire, s'ouvre le vendredi 28 octobre. Le vote par la poste sera également offert, alors que le vote par anticipation sera tenu le samedi 5 novembre. Le vote général est prévu le lundi 7 novembre.

Le directeur général d’Élections Yukon, Maxwell Harvey, est particulièrement satisfait du nombre de candidats qui figureront sur le bulletin de vote pour des élections qu’il qualifie de vraies élections territoriales alors que certaines écoles des deux commissions scolaires sont situées à l'extérieur de la capitale.

Un homme porte un manteau noir. Il se tient devant un édifice à l'extérieur.

Le directeur général d'Élections Yukon, Maxwell Harvey, a bon espoir que les élections scolaires susciteront l'intérêt des électeurs cette année.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

« Je pense qu’au total, c’est le plus grand nombre de candidats jamais [eu] pour des élections [scolaires] au Yukon. [...] La moitié des candidats et candidates, pour la Commission scolaire des Premières Nations sont de l’extérieur de Whitehorse. »

— Une citation de  Maxwell Harvey, directeur général d'Élections Yukon

Liste des candidats

Six personnes ont déposé leur candidature pour devenir commissaire de la CSFY (dans l’ordre d’apparition sur le bulletin) :

  • Myriam Bougie

  • Giuseppe Fico

  • Jesse Cooke

  • Jean-Sébastien Blais (sortant)

  • Jessica Masson Guérette

  • Véronique Maggiore

Du côté de la Commission scolaire des Premières Nations, les douze candidats sont (dans l’ordre d’apparition sur le bulletin) :

  • Dawn Waugh
  • Erin Pauls
  • Millie Joe
  • David Johnny Sr.
  • Dana Tizya-Tramm
  • Charyl Charlie
  • Jocelyn Joe-Strack
  • Lynne Raita
  • Christine Pottie
  • Shadelle Chambers
  • Sean Sheardown
  • Gillian Staveley

Élections Yukon estime que plus de 9000 Yukonnais auront le droit de voter cette année. Les critères d'admissibilité, toutefois, ne sont pas les mêmes entre les deux commissions scolaires.

Pour se prévaloir de son droit de vote à la Commission scolaire francophone du Yukon (Nouvelle fenêtre) (CSFY), les électeurs doivent entre autres répondre aux critères de l’article 23 de la Charte des droits et libertés en matière d'éducation dans la langue de la minorité ou avoir un enfant qui fréquente une école ou un programme scolaire géré par la CSFY.

Les francophones pourraient également avoir le droit de voter pour les cinq futurs commissaires de la nouvelle Commission scolaire des Premières Nations (Nouvelle fenêtre) (CSPN) s’ils sont membres d’une Première Nation du Yukon ou si leurs enfants fréquentent une des huit écoles dorénavant sous la gestion de la CSPN.

Le vote électronique : une nouveauté à surveiller

Le vote électronique fait son apparition au Yukon avec ces élections scolaires, une option que le directeur général d’Élections Yukon affirme être à l'étude par son équipe depuis plusieurs années.

Je suis très confiant du processus et des [avantages] de ce moyen de vote. Si on ne peut voter qu’en personne ou par la poste, il y aurait bien des électeurs qui, probablement, manqueraient leur occasion de voter donc c’est une idée pratique et utile.

Un iPad qui permet le vote en ligne.

Les élections scolaires cette année marquent l'arrivée du vote électronique au Yukon.

Photo : Radio-Canada

Maxwell Harvey affirme avoir également confiance dans la sécurité de cette méthode de vote, bien qu’il admette qu’il y existe un manque de normes universelles entre les compagnies qui offrent le service, particulièrement en ce qui a trait aux tiers partis qui observent techniquement le vote électronique.

Le directeur affirme travailler de concert avec ses homologues des Territoires du Nord-Ouest, où un vote a récemment été tenu par voie électronique, pour trouver des solutions à ce problème.

Conseil scolaire à l’école Whistle Bend

Une élection partielle était prévue pour la création d’un conseil scolaire pour la nouvelle école Whistle Bend, toujours en construction, dans le quartier résidentiel du même nom à Whitehorse. Les conseils scolaires n’ont pas les mêmes pouvoirs qu’une commission scolaire, puisque leurs écoles relèvent directement du ministère de l’Éducation.

Les mises en candidatures se sont soldées par un conseil élu sans opposition. Les membres sont :

  • Tia Campbell

  • Cassandra Malach

  • Brian Laird

  • Andrea Oldridge

  • Rebecca Hutchings-Archibald

Des élections plus coûteuses

Par le passé, la tenue d’élections scolaires coûtait environ 10 000 $, puisque seule la CSFY en faisait l'objet et un seul bureau de vote était en place, à l’École Émilie-Tremblay.

Cette année, toutefois, un deuxième bureau de vote sera ouvert au Centre scolaire secondaire communautaire Paul-Émile Mercier, en plus de huit autres bureaux de vote, soit un dans chaque école de la CSPN. En tout, une quarantaine d’employés seront nécessaires pour tenir les élections, si bien que la facture pourrait s’élever à 80 000 $, selon les premières estimations.

Avec les informations de Julien Gignac

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...