•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Économie d’énergie : Hydro-Québec met à la porte le PDG de sa filiale Hilo

La « centrale virtuelle » est loin de ses objectifs, et la société d'État réévalue le modèle à un moment charnière.

Hilo fait l'objet d'une importante campagne publicitaire ces dernières semaines.

Hilo fait l'objet d'une importante campagne publicitaire ces dernières semaines.

Photo : hiloenergie.com

Malgré la forte présence publicitaire d'Hilo à la télévision, sur le web et sur les vélos BIXI, l'avenir de la filiale d'Hydro-Québec est remis en question dans les coulisses de la société d'État. Radio-Canada a appris que le PDG Sébastien Fournier a été remercié la semaine dernière. Une évaluation de la filiale est en cours et durera trois mois.

« Il s’agit d’une décision d’Hydro-Québec », confirme son porte-parole Cendrix Bouchard. Il explique que la société d'État souhaite procéder au rapprochement de certaines activités d'Hilo et procéder à l’analyse de son modèle organisationnel.

Contacté par Radio-Canada, Sébastien Fournier n’a pas souhaité faire de commentaires.

Sébastien Fournier, ex-PDG d'Hilo, en entrevue à RDI Économie, en 2019.

Sébastien Fournier touchait 242 000 $ par année, selon le rapport annuel d’Hydro-Québec.

Photo : Radio-Canada

La décision survient trois ans, presque jour pour jour, après le lancement de la filiale destinée à réduire la consommation d'électricité des résidences et des entreprises participantes durant les pointes hivernales pour répondre aux autres besoins.

Hilo encore loin de ses objectifs

Hydro-Québec n’est pas déçue d’Hilo, assure le porte-parole, même si la filiale n'a réalisé que la moitié de son objectif l'hiver dernier. Hilo a généré un déplacement de puissance de l’ordre de 14 mégawatts (MW) au lieu des 28 MW anticipés auprès de la Régie de l'énergie.

L'hiver prochain, la société d'État vise 47 MW et jusqu'à 621 MW à l'hiver 2028-2029.

La sobriété énergétique des Québécois est un des enjeux politiques de l'heure. Le jour de sa nomination comme ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon a déclaré que les Québécois devront se serrer la ceinture énergétique (Nouvelle fenêtre) : Nous consommons beaucoup trop d'électricité comme résidents.

Pierre Fitzgibbon en conférence de presse.

Pierre Fitzgibbon, ministre québécois de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie, en compagnie du premier ministre François Legault

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le ministre compte utiliser tous les gains de capacité en électricité pour réaliser nos objectifs de lutte contre les changements climatiques, mais aussi pour créer de la richesse collective. Il veut attirer des entreprises avec l'électricité verte et à bas prix du Québec.

Le premier ministre François Legault souhaite construire de nouveaux barrages pour faire face au manque possible d'électricité à partir de l'hiver 2026-2027, en raison de l'augmentation de la demande, mais aussi pour atteindre l'objectif de carboneutralité en 2050. Sauf que la PDG d'Hydro-Québec préfère explorer d'autres options en priorité, comme l'éolien et l'efficacité énergétique, d'où l'importance d'Hilo.

De grandes ambitions pour Hilo

Notre ambition pour Hilo, c’est d’en faire l’équivalent de la [centrale] Romaine-2, explique le porte-parole d'Hydro-Québec, Maxence Huard-Lefebvre. Cela équivaut à la consommation de 114 000 résidences.

Le virage de l’efficacité énergétique est considéré comme « essentiel » par Hydro-Québec. Il y a un gisement inouï dans l’efficacité énergétique, déclarait plus tôt cette année la directrice, Clientèles d'affaires et solutions énergétiques Sabrina Harbec.

Croissance projetée de la demande d’électricité au Québec entre 2019 et 2029 : 20 térawattheures (TWh) (20 millions de MWh), soit environ 10 % de plus que la capacité actuelle de la province.

Le chauffage électrique des bâtiments met une pression importante sur le réseau d'Hydro-Québec, disait Sabrina Harbec en avril dernier.

Sophie Brochu en entrevue avec Patrice Roy.

Sophie Brochu, PDG d'Hydro-Québec

Photo : Radio-Canada

En mai, à l'Assemblée nationale, la PDG Sophie Brochu expliquait qu'Hilo, ce n'est pas un objectif commercial, c'est un objectif industriel. Il faut qu'on gère notre pointe. Puis c'est de travailler avec le plus grand nombre d'intervenants possible pour arriver à ça. Sauf que les clients ne se bousculent pas.

Un nombre d'abonnés gardé secret

Dans la vidéo publicitaire d'Hilo où des milliers de personnes dansent en ligne, on entend que pour avoir un réel impact, il faut que tout le monde se joigne au mouvement.

Selon nos informations, la filiale comptait environ 7000 clients l'hiver dernier. Hydro-Québec refuse de dévoiler le chiffre exact, pour des raisons stratégiques, explique le porte-parole Cendrix Bouchard. Ce dernier assure que les clients se compteront bientôt en dizaines de milliers.

À la suite de la publication de cet article, Hydro-Québec nous a informés que Hilo compte présentement près de 20 000 clients.

Fonctionnement d'Hilo

Hilo propose un concept de maison intelligente avec un système de contrôles et de thermostats intelligents gérés à partir d'un téléphone.

Des appareils connectés avec Hilo.

Des appareils connectés avec Hilo.

Photo : hiloenergie.com

En optimisant leur consommation et en répondant aux défis que leur lance Hilo pour réduire leurs activités lors des pointes, les clients ont économisé en moyenne 15 % sur leur facture d'électricité, l'hiver dernier, et reçu des récompenses moyennes totales de 166 $.

Hilo permet aussi la recharge intelligente des véhicules électriques, afin d'éviter que tous les propriétaires ne le fassent en même temps durant les périodes de pointe hivernale.

Des experts sceptiques

Le problème de ces approches-là, c'est qu'elles demandent énormément d'implication de la part des citoyens, selon le directeur scientifique de l'Institut de l'énergie Trottier à Polytechnique Montréal, Normand Mousseau.

Quand tu as trois enfants, il faut que tu t'occupes du lavage, tu reviens de travailler et tu es en retard pour la garderie, l'enjeu de faire ton petit défi Hilo ce soir... Ces trucs-là, ce sont des trucs d'ingénieurs.

Une citation de Normand Mousseau, directeur scientifique de l'Institut de l'énergie Trottier à Polytechnique Montréal

Hilo, ça ne convainc que les convaincus, les maniaques de l’efficacité énergétique, pense aussi le professeur Sylvain Audette, membre associé à la Chaire de gestion du secteur de l'énergie de HEC Montréal, même s'il reconnaît que l'idée d'Hilo n’est pas mauvaise en soi.

Un bâtiment de soir éclairé de l'intérieur.

La filiale Hilo a pour objectif la gestion intelligente de l’électricité.

Photo : hiloenergie.com

Selon l'expert en réglementation de l'énergie, Jean-François Blain, les ménages qui peuvent gagner à utiliser ces programmes sont ceux qui ont la capacité financière et technique d'y participer, ce qui exclut 40 % des Québécois qui sont locataires et n'ont pas le pouvoir de modifier ou d'isoler leur logement.

Malgré les turbulences actuelles, le porte-parole d'Hydro-Québec, Cendrix Bouchard, maintient qu'Hilo demeure un levier important de la société d'État pour faire face à la forte demande en électricité.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.