•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michel Desbiens se lance officiellement dans la course à la mairie à Baie-Comeau

Michel Desbiens sourit à la caméra, après son entrevue avec une journaliste, devant les bureaux de Radio-Canada à Baie-Comeau.

Michel Desbiens se lance officiellement dans la course à la mairie de Baie-Comeau. Il déposera sa candidature officielle en janvier.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Le président du syndicat national des employés de l'aluminerie Alcoa à Baie-Comeau, Michel Desbiens, se lance officiellement dans la course à mairie. Il a rendu publique sa décision mercredi, après plusieurs semaines de réflexion.

Michel Desbiens déposera officiellement sa candidature auprès de la présidente des élections de Baie-Comeau, au début du mois de janvier, lors de la période du dépôt des candidatures.

Il raconte que ce sont les multiples appels qu'il a reçus qui l'ont motivé à se lancer dans la course.

« Les deux derniers mois, j'ai eu plusieurs appels. Ça s'en est suivi d'une longue réflexion et le constat que j'en ai fait avec ma famille, c'était que ça m'intéressait. »

— Une citation de  Michel Desbiens

Celui-ci avait déjà annoncé qu'il allait quitter ses fonctions comme président du syndicat au mois de novembre. Il continuera toutefois à travailler chez Alcoa et ajoute qu'il sera en congé durant la campagne électorale.

Mes années de syndicaliste m'ont permis d'ajouter plusieurs cordes à mon arc, expose Michel Desbiens. Je me suis fait un réseau de contacts dans les dix dernières années qui me permet d'avoir plusieurs choses dans mon coffre à outils, qui me permettent d'être candidat à la mairie.

S'il est élu à la tête de Baie-Comeau, il souhaite se pencher sur les dossiers du développement économique ainsi que l'environnement.

« Par contre je suis un gars d'équipe puis les priorités, on va les établir en équipe. »

— Une citation de  Michel Desbiens

En attendant le déclenchement de la campagne électorale, Michel Desbiens va se concentrer à bâtir son équipe.

Qui sera dans la course

L'ex-député Martin Ouellet a annoncé plus tôt ce mois-ci qu'il était en période de réflexion sur s'il se lançait ou non dans la course à mairie. Contacté mercredi après-midi par Radio-Canada, Martin Ouellet a indiqué qu'il n'avait rien à annoncer pour le moment.

Le conseiller municipal Sébastien Langlois a annoncé dès le lendemain des élections provinciales qu'il souhaitait se lancer dans la course à la mairie. Puisqu'il est toujours en poste comme conseiller municipal, celui-ci a indiqué qu'il n'accorderait pas d'entrevue aux médias pour l'instant. Il a réitéré son refus mercredi après-midi, mais mentionne que sa démission comme conseiller municipal sera effective dès le 20 novembre prochain. En démissionnant à cette date, il souhaite que l'élection partielle dans son quartier se fasse au même moment que les élections partielle pour le poste de maire.

Finalement, le maire remplaçant actuel, Serge Deschênes, a soutenu lundi qu'il se gardait un droit de réserve sur son avenir pour ne pas influencer ses fonctions.

Je rendrai ma décision officielle publiquement quand le temps sera venu, a-t-il dit lundi dernier. J'ai pris l'engagement auprès du conseil municipal d'informer d'abord le conseil municipal de ma décision.

Les électeurs de Baie-Comeau devront se rendre aux urnes le 19 février 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...