•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fugitifs recherchés : les avez-vous vus?

Collage des photos des neufs fugitifs les plus recherchés, qui font tous l'objet d'un mandat d'arrêt en date du 18 octobre 2022.

La GRC a publié la mise à jour de sa liste des 25 personnes les plus recherchées au Canada. Elle espère ainsi mettre la main au collet de ces suspects qui font tous l'objet d'un mandat d'arrêt.

Photo : Gendarmerie royale du Canada (GRC)

Radio-Canada

La liste des 25 suspects les plus recherchés par les forces policières du Canada a été mise à jour. Les personnes qui y figurent, tous des hommes, font l'objet d'un mandat d'arrêt, explique le sous-commissaire et commandant divisionnaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Colombie-Britannique.

Nous ne sommes pas à la recherche d’éléments de preuve, ni de témoins pour témoigner au tribunal. Lorsqu’un de nos dossiers fait l’objet d’une campagne Bolo, l’enquête est déjà bouclée, et un juge a lancé un mandat d’arrêt contre le suspect. L’objectif est de trouver le suspect, tout simplement.

Une citation de Dwayne McDonald, commandant divisionnaire, GRC en Colombie-Britannique

Bolo est l'acronyme de Be on the lookout, ce qui veut dire Gardez l'oeil ouvert.

Onze têtes mises à prix

Une récompense est offerte pour 11 des 25 suspects recherchés. La somme offerte est de 50 000 $ à 250 000 $, ce quart de million étant offert pour le numéro un sur la liste, Rabih Alkalil, comme l'explique le directeur du programme Bolo, Maxime Langlois.

Rabih Alkhalil est un individu extrêmement dangereux, il a un imposant casier judiciaire, il a été condamné pour meurtre à deux reprises, il a de nombreux liens avec le crime organisé et il fait l’objet d’une notice rouge d’Interpol.

Une citation de Maxime Langlois, directeur, programme Bolo

Une notice rouge est une demande adressée aux services de maintien de l'ordre du monde entier en vue de retrouver une personne et de procéder à son arrestation provisoire dans l’attente de son extradition, de sa remise ou d’une mesure similaire conforme au droit. La notice rouge n’est pas un mandat d’arrêt international. Source : Interpol

Des récompenses avec une date d'expiration

Maxime Langlois indique que l'argent est remis à toute personne dont les indications mènent à l'arrestation du suspect recherché.

Les récompenses sont offertes pour un temps limité. L'objectif est d'inciter les personnes qui savent déjà où se trouve un des suspects ou qui l'aident à se cacher, à donner cette information à la police. Dans le cas de Rabih Alkalil, il faut fournir des informations avant le 1er mai 2023 pour avoir droit aux 250 000 $.

Le message [aux criminels recherchés] est simple et clair : "Appelez un avocat ou la police et organisez les conditions de votre reddition, car tout le pays est à votre recherche."

Une citation de Maxime Langlois, directeur, programme Bolo

Rectificatif : Une version précédente de cet article désignait les personnes recherchées comme des criminels. Il s'agit en fait de suspects visés d'un mandat d'arrestation.

Tirer parti des réseaux sociaux pour mettre la main au collet des fugitifs

Le Programme Bolo est une création et l'activité principale de la Fondation Stéphan Crétier, un organisme de bienfaisance lancé en 2006. Stéphan Crétier est le fondateur et président-directeur général de la Corporation de sécurité GardaWorld.

Bolo travaille avec une vingtaine de membres des forces policières et une organisation anti-crime du Canada pour amplifier les avis de recherche prioritaires pour lesquels les services policiers ont déjà demandé l'aide du public, comme l'indique son site Internet.

Nous lançons des campagnes d’amplification pour permettre que ces avis atteignent un plus large public, en utilisant différentes plateformes durant des périodes prolongées , explique Bolo sur son site.

De surcroît, nous offrons d’importantes récompenses financières pour inciter le public à redoubler de vigilance et à faire des signalements aux autorités. Bref, nous le rejoignons au bon moment, au bon endroit, et en utilisant les bons moyens pour l'encourager à garder l’œil ouvert.

L'amplification expliquée par Bolo

Le site Internet, qui présente les 25 personnes les plus recherchées, publie une photo de chacune d'elles. En cliquant sur une des photos, on accède à un diaporama présentant un portrait du suspect, comprenant son ou ses faux noms éventuels, sa description physique, un résumé des événements qui ont mené à sa présence sur la liste et les régions dans lesquelles il pourrait se trouver.

La section Commentaires est fermée

Compte tenu de la nature délicate ou juridique de cet article, nous nous réservons le droit de fermer la section Commentaires. Nous vous invitons à consulter nos conditions d’utilisation. (Nouvelle fenêtre)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.