•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument dédié à l’amitié entre le Canada et la France inauguré à Ottawa

Le monument Amicitia

Amicitia, un monument national dédié à l’amitié entre le Canada et la France a été inauguré, dimanche, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Nelly Alberola

Radio-Canada

Un monument national dédié à l’amitié entre le Canada et la France a été inauguré, dimanche, au cimetière militaire national des Forces canadiennes de Beechwood, à Ottawa.

Symbole des liens historiques et durables entre les deux pays, le monument baptisé Amicitia France-Canada est le premier monument de ce genre érigé au pays.

Lancée en 2020, l’initiative vise à reconnaître plus de quatre siècles d’histoire commune et plus de 90 ans de relations diplomatiques officielles entre la France et le Canada.

« Certes, nous avons des monuments commémorant la Première guerre mondiale au Canada [...] mais il n’y avait pas de monument dédié à l’amitié entre nos deux nations », note Christophe Raisonnier, le président de l'Association des médaillés militaires au Canada et initiateur du projet.

Les associations à l’origine du projet ont souhaité représenter cette amitié sur le monument par les symboles des deux pays : la Marianne pour la France et la feuille d'érable pour le Canada. Au sommet du monument de granite trône une torche qui est portée à bout de bras et pas n’importe quels bras, souligne André Levesque, le président de l'Association Monument Amicitia France-Canada.

Le côté droit, c’est le bras d’homme représentant le bras de la statue qui est située à la base du Mémorial national du Canada à Vimy en France et il tient un flambeau. Et le bras gauche représente le bras de Marianne dont la statue se situe sur l'Arc de Triomphe, explique-t-il.

Des gens devant un monument.

«Amicitia» signifie «amitié fraternelle». Sur la photo, on aperçoit Mona Fortier, la présidente du Conseil du Trésor du Canada, présente dimanche à l'événement.

Photo : Radio-Canada / Nelly Alberola

Plusieurs familles francophones et francophiles ont fait le déplacement pour l’événement, dimanche, car si l'événement se voulait festif, il était également éducatif.

C’est important de reconnaître l'amitié franco-canadienne et aussi, le sacrifice que les Canadiens ont fait aux côtés des Américains pour aider la France à se libérer. On fait notre petite part. Avec les années, on commence à oublier alors on emmène les jeunes. C’est ça aussi qui est important : de faire l’éducation pour les jeunes générations afin qu’elles n'oublient pas, note Nathalie Bougoui, une mère présente au dévoilement.

Ce devoir de mémoire a touché le nouvel ambassadeur de la France au Canada, en poste depuis quelques semaines.

C’est l’occasion d’un rassemblement. C’est très émotionnel, mais vous savez, le cœur est une composante indéfectible de l’amitié. [...] Ça fait du bien de voir cela. Franchement, j’en suis très heureux. C’est vrai qu’en France, il n’y a pas comme au Canada [...] ce même culte du souvenir et c’est quelque part dommage, a déclaré Michel Miraillet.

Au-delà du souvenir, le monument Amicitia veut également être le symbole d'un futur commun pour les nouvelles générations. D'un coût de 270 000 $, le projet a été financé en grande majorité par des donateurs des deux pays de l'Atlantique.

Avec les informations de Nelly Alberola

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ottawa-Gatineau

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ottawa-Gatineau.