•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de coureurs participent à une course pour lever des fonds à Winnipeg

Des coureurs lors d'un semi-marathon en automne.

Les coureurs ont parcouru une boucle de 5, 10 ou 21 km, s'étendant de l'Université canadienne mennonite, sur l'avenue Grant, jusqu'à l'avenue Portage.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Après trois ans d'absence, la course annuelle de levée de fonds du Service d'incendie et de soins paramédicaux de Winnipeg (SISPW) a eu lieu dimanche. Malgré le froid automnal, plusieurs milliers de coureurs ont franchi la ligne d'arrivée à l'Université canadienne mennonite.

Que ce soit pour courir 5, 10 ou 21 km, environ 2500 personnes ont bravé la météo en début de journée à Winnipeg, selon la directrice adjointe de la course, Jessica Canmer.

C'est un peu moins que la normale, mais nous sommes contents de voir les gens sortir courir à nouveau, dit Mme Canmer. Lors de la dernière course, en 2018, environ 3500 coureurs avaient participé, selon la directrice adjointe.

La ligne d'arrivée d'un semi-marathon en automne.

De petits groupes de coureurs se sont succédé continuellement à la ligne d'arrivée à l'Université canadienne mennonite.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Après la météo défavorable en 2019 et la pandémie pendant les deux années suivantes, c'était la première fois depuis trois ans que le SISPW a pu tenir sa course en présentiel, dans les rues de la ville.

Les coureurs ont parcouru une boucle, s'étendant de l'Université canadienne mennonite, sur l'avenue Grant, jusqu'à l'avenue Portage.

L'événement vise à récolter des fonds, destinés principalement à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada. La directrice adjointe ajoute qu'ils s'attendent à récolter 30 000 $ en dons.

Contre vents et marées

Le froid et le vent n'ont pas semblé décourager les nombreux participants, dont Jacklin Desharnais et Derek Caners, qui ont couru le semi-marathon, soit 21 km.

Je suis content d'avoir dépassé mon objectif, mais maintenant mon corps fait mal!, sourit M. Caners.

Jacklin Desharnais et Derek Caners.

Jacklin Desharnais est une habituée des marathons, alors que c'était la première course de longue haleine de Derek Caners.

Photo : Radio-Canada / Joanne Robert

Jacklin Desharnais, qui a également couru dans la chaleur cet été, lors du marathon du Manitoba, a elle aussi dépassé son objectif. C'était beaucoup plus difficile cet été. Je devais m'hydrater et limiter ma vitesse. Aujourd'hui [par temps froid], je pouvais courir à mon rythme, se rappelle-t-elle.

De son côté, Clyde Branzuela est fier d'avoir terminé son premier semi-marathon. Il y a beaucoup de gens pour nous soutenir et ça aide à finir la course, souligne-t-il.

Clyde Branzuela et Natasha Broughton.

Clyde Branzuela est venu courir et Natasha Broughton, pour le soutenir.

Photo : Radio-Canada / Joanne Robert

Parmi les nombreuses personnes présentes pour encourager les coureurs, Natasha Broughton est venue, affiche à la main, pour soutenir M. Branzuela. Je voulais être là pour lui après tout cet entraînement, dit-elle, souriante.

Avec les informations de Joanne Roberts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...