•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès d’Anthony Aust : la famille poursuit la Commission de services policiers d’Ottawa

Un jeune homme se fait prendre en photo dans un véhicule.

Anthony Aust, 23 ans, est décédé en octobre 2020 à Ottawa lors d’une descente policière.

Photo : Photo soumise par le famille d'Anthony Aust

Radio-Canada

La famille d’Anthony Aust, décédé en octobre 2020 à Ottawa lors d’une descente policière, poursuit la Commission de services policiers d'Ottawa. Elle allègue que des agents ont joué un rôle direct dans sa mort.

La famille du défunt en a fait l’annonce vendredi lors d’une veillée devant le poste de police de la rue Elgin, à Ottawa, pour marquer le deuxième anniversaire de la mort du jeune homme.

Nous n'avons vu aucun changement. […] Il n'y a aucune prise de conscience. Il n'y a aucun remords, a déploré la mère d’Anthony Aust, Nhora Aust, lors d’une entrevue accordée à CBC en marge de la cérémonie. Il n'y a pas de justice. Cela me brise le cœur, encore et encore.

Nhora Aust se fait prendre en photo.

Nhora Aust espère que le Service de police d'Ottawa (SPO) tirera des leçons de la mort de son fils, Anthony.

Photo : Radio-Canada / Avanthika Anand/CBC News

Anthony Aust a fait une chute mortelle du 12e étage de l'édifice où se trouvait l’appartement de sa familile après que des membres de l’unité tactique du Service de police d’Ottawa (SPO), lourdement armés, eurent fait irruption dans la résidence.

Des documents judiciaires ont montré que les policiers s'attendaient à trouver une arme de poing lors du raid. Ils ont trouvé de la drogue et de l'argent, mais pas d'arme.

L'avocat spécialisé en droits de la personne Yavar Hameed représente la famille. Celle-ci réclame des dommages-intérêts totalisant plus de trois millions de dollars.

La requête a été déposée auprès de la Cour de justice de l'Ontario le 6 octobre.

Lors d’une entrevue accordée à CBC, Me Hameed a déclaré que la poursuite va au-delà des conclusions de l'Unité des enquêtes spéciales (UES) de l'Ontario rendues publiques en septembre dernier. L’UES s'était concentrée sur la question de la négligence criminelle et avait disculpé tous les agents d'actes répréhensibles.

L’UES enquête dans les cas d'incidents qui mettent en cause des agents et qui ont mené à une blessure grave, à un décès, à des allégations d’agression sexuelle ou à la décharge d’une arme à feu par un agent sur une personne.

Des droits ont été violés, selon l’avocat de la famille

L’avocat de la famille soutient que l'entrée de la police dans la résidence familiale a causé la mort d’Anthony Aust et a violé les droits de ceux qui étaient présents dans l'appartement.

Il s'agit d'obtenir [la reconnaissance de] la responsabilité, d'obtenir de la transparence, d'obtenir une sorte de dissuasion [pour empêcher] le Service de police d'Ottawa [d']adopter des techniques similaires, a déclaré Me Hameed.

« Il doit y avoir une réflexion approfondie sur le coût humain. »

— Une citation de  Yavar Hameed, avocat de la famille d’Anthony Aust

Un recours légal ne peut jamais rétablir la famille, mais cela fournit un minimum à la famille pour aller de l'avant, ajoute l’avocat de la famille.

Il n’est pas mort pour rien, croit sa mère

Nhora Aust a déclaré qu'elle garde espoir que la police tire une leçon de la mort de son fils.

Il n'est pas mort pour rien, a-t-elle affirmé. Même si son corps est parti, il reste ici.

Une veillée en mémoire d'Anthony Aust.

La communauté s'est réunie lors d'une veillée vendredi pour souligner le deuxième anniversaire de la mort d'Anthony Aust.

Photo : Radio-Canada / Avanthika Anand/CBC

Les amis et la famille d'Anthony Aust qui ont assisté à la veillée de vendredi ont souligné que la communauté pleure toujours cette perte.

Avec les informations d'Avanthika Anand, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...