•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival western de Saint-Tite doit se trouver un nouveau directeur général

L'auteur Pascal Lafrenière lors du lancement de son livre.

L'univers du Festival western de Saint-Tite a d'ailleurs inspiré Pascal Lafrenière à écrire un livre jeunesse. (Archives)

Photo : Crédit photo : Festival western de Saint-Tite

Radio-Canada

Le Festival western de Saint-Tite (FWST) perd son directeur général. L’organisation a annoncé vendredi que le conseil d’administration et Pascal Lafrenière ont convenu de « mettre un terme à leur lien d’emploi ». 

Pascal Lafrenière a occupé ce poste au cours des 13 dernières années. Il s’est toutefois fait discret en 2022, cédant la place à l’adjointe à la direction générale Anne-Marie Lemire pour représenter l’événement dans les médias.

Le président du conseil d’administration, Gilles Gignac, a souligné son implication dans un communiqué. Il a su faire grandir notre organisation et, avec l’appui de l’équipe en place, a réussi à maintenir le Festival Western de St-Tite au palmarès des événements incontournables au Québec, et même au Canada.

« Treize ans, c’est remarquable dans l’événementiel! »

— Une citation de  Gilles Gignac, président du conseil d’administration du Festival western de Saint-Tite

Anne-Marie Lemire poursuivra dans les fonctions de directrice générale jusqu’à ce que les administrateurs entament un processus d’embauche.

De nouveaux projets pour Pascal Lafrenière

Pascal Lafrenière indique pour sa part qu’il quitte avec le sentiment du devoir accompli et qu’il souhaite maintenant relever de nouveaux défis.

Il identifie plusieurs faits marquants de son parcours à la tête du festival. Pensons à l’incendie des bureaux administratifs, à l’augmentation considérable du budget et de la rentabilité, aux festivités du 50e anniversaire, à la gestion de la COVID-19 et à la professionnalisation de l’entreprise pour ne nommer que ces exemples.

Au cours de son mandat, Pascal Lafrenière a également dû défendre les activités du festival. En 2017, une demande d’injonction avait été déposée pour annuler la tenue d’un rodéo organisé par le FWST dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal. L’injonction avait finalement été abandonnée.

Ce mouvement de contestation avait notamment été alimenté par la mort d’un cheval lors d’un rodéo. Le Festival western avait alors lancé un mouvement de soutien à la pratique des rodéos.

L'univers du Festival western de Saint-Tite a aussi inspiré Pascal Lafrenière dans l'écriture du livre jeunesse Saint-Tite, l'objectif ultime (Rodéo tome 1).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !