•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Gee-Gees déterminés à venger leur élimination rapide de la saison dernière

Des joueurs de hockey sont rassemblés au centre de la glace pendant un entraînement.

Les Gee-Gees de l'Université d'Ottawa ont perdu deux gros morceaux cette saison : Yvan Mongo et Nicolas Mattinen.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Radio-Canada

À quelques jours du début de la saison de hockey universitaire, les Gee-Gees d’Ottawa ont la ferme intention de venger leur élimination rapide subie au premier tour éliminatoire face aux Lakers de l’Université Nipissing, lors de la dernière saison.

On veut vraiment se reprendre. La majorité du groupe est encore ici. On a vécu [cette élimination]. On a appris. Là, on travaille vraiment fort pour se reprendre, dit l’attaquant Anthony Poulin, qui en est à sa troisième année avec les Gee-Gees.

Branden Makara célèbre un but avec Anthony Poulin.

Anthony Poulin en est à sa troisième saison avec l'Université d'Ottawa (archives).

Photo : Gee-Gees de l'Université d'Ottawa

L’entraîneur-chef Patrick Grandmaître abonde dans le même sens. La défaite de l’année dernière lui laisse toujours un goût très amer.

On n’a pas senti qu’on a tout donné ce qu’on avait à donner en séries. Ça fait que, cette année, on a encore plus faim, explique celui qui dirige le programme depuis sa renaissance en 2016.

Des joueurs de hockey sont rassemblés pour écouter des instructions pendant une pratique.

Les joueurs des Gee-Gees écoutent leur entraîneur pendant un entraînement.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Les vétérans comme Anthony Poulin ne sont pas les seuls à être grandement motivés. Les recrues comme Tommy Bouchard, un joueur de centre, sont déjà bien intégrées au sein du groupe.

Nous sommes vraiment unis. Les vétérans ont pris les recrues sous leurs ailes. C’est la première fois que je vis ça. J’adore ça, lance Tommy Bouchard.

Retour à la normale sans deux piliers

L’an dernier, la pandémie a forcé l’Association des sports universitaires de l'Ontario à confectionner un calendrier entre divisions. De ce fait, les Gee-Gees n’ont affronté que les mêmes équipes à répétition, soit les programmes des universités Carleton, Concordia, Trois-Rivières et McGill.

Cette année, l’équipe retrouvera un calendrier normal de 26 rencontres. Les Gee-Gees font partie de la Conférence Est en compagnie des mêmes équipes que l’an dernier ainsi que d’autres rivaux, comme les toujours redoutables Gaels de l’Université Queen’s.

On ne veut pas dénigrer les autres conférences, mais on sait qu’on doit affronter des équipes très fortes. Chaque match va être intense. Chaque match sera une atmosphère de séries, mais le côté positif, c’est que ça te prépare pour les séries, explique l’entraîneur-chef.

Patrick Grandmaître derrière le banc des Gee-Gees.

Patrick Grandmaître est à la tête du programme de hockey masculin des Gee-Gees depuis sa remise sur pied (archives).

Photo : Greg Mason/Gee Gees de l'Université d'Ottawa

Au cours de la saison morte, Patrick Grandmaître a perdu les services de deux piliers : son capitaine Yvan Mongo et son as défenseur Nicolas Mattinen, qui ont terminé leur stage universitaire. Le premier joue maintenant dans la ECHL tandis que le second a choisi d’exporter ses talents en Autriche.

Mais les joueurs et les entraîneurs ont bien l’intention de demeurer compétitifs, voire même de faire partie des équipes aspirantes. On va y aller un match à la fois. Après ça, on veut progresser jusqu’à la fin de la saison. Comme tout le monde, on veut gagner et on va tout faire pour y arriver.

Les hockeyeurs de l’Université d’Ottawa commencent leur saison à domicile, les 13 et 14 octobre, contre Ontario Tech et Nippising.

Avec les informations de Jonathan Jobin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !