•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival international Celtic Colours est de retour en personne au Cap-Breton

Pendant 9 jours, cette 26e édition de Celtic Colours propose 48 concerts et plus de 200 expériences culturelles.

Deux danseuses en mouvement et le logo du Celtic Colours.

Des danseuses performent sur scène dans le cadre du festival Celtic Colours, à l'île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Photo :  Corey Katz pour le site web du Celtic Colours

En Nouvelle-Écosse, le Festival international Celtic Colours, événement culturel incontournable sur l'île du Cap-Breton, revient en personne pour une première fois depuis le début de la pandémie, avec 9 jours de musique, de chants, de danses celtiques et de danses carrées traditionnelles.

Du vendredi 7 octobre au samedi 15 octobre, cette 26e édition du festival propose 48 concerts et plus de 200 expériences culturelles partout dans les communautés du Cap-Breton.

Des artistes de l'île du Cap-Breton, mais aussi de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve, du Québec, de l'Ontario, des États-Unis, d'Irlande et d'Écosse se produiront sur les différentes petites scènes.

Les Fireflies, du Nouveau-Brunswick, Fortunate Ones, de Terre-Neuve, et les musiciens du Cap-Breton Heather Rankin, Dwayne Côté, Ashley MacIsaac, Décota McNamara et Chris Babineau, entre autres, seront des festivités.

Photo de l'artiste, un violon à la main

Le violoniste Ashley MacIsaac, qui a des racines acadiennes, participe au festival.

Photo : Festival Quinzou - www.quinzou.com

Même si l'ouragan Fiona a causé des dommages il y a deux semaines au Cap-Breton, les organisateurs du festival vont de l'avant, sans avoir eu à modifier la programmation.

Tourisme automnal

Le festival Celtic Colours représente une occasion de prolonger la saison touristique au Cap-Breton, d'autant plus que des festivaliers de partout au Canada, des États-Unis et de l'Europe convergent chaque année vers l'île néo-écossaise.

La directrice générale du Centre de la Mi-Carême, Yvette McPhee, est enthousiate quant au retour du festival dans les communautés.

« Celtic Colours, c'est important pour nous. C'est la culture, les couleurs, c'est accueillir le monde. C'est une grosse partie de qui on est, ici, au Centre de la Mi-Carême. »

— Une citation de  Yvette McPhee, directrice générale du Centre de la Mi-Carême

Situé à Grand Étang, son organisme organise des soupers acadiens pendant quelques soirées, et des activités communautaires tous les jours de l'événement.

Michelle Deveau sourit.

L'autrice-compositrice-interprète acadienne de Chéticamp, Michelle Deveau

Photo : Facebook/Michelle Deveau - artiste

L'autrice-compositrice-interprète de Chéticamp, Michelle Deveau, n'en est pas à sa première participation au Festival international Celtic Colours.

Elle fera une prestation de musique acoustique sous un éclairage intime à la chandelle dans la chapelle du Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg, dans la soirée du dimanche 9 octobre.

Pour la chanteuse, guitariste et pianiste acadienne, le festival Celtic Colours représente une expérience culturelle extrêmement riche.

Pour moi, ce que ça représente, c'est un rassemblement de toutes les cultures qui se trouvent au Cap-Breton, indique-t-elle. Tous les spectacles que j'ai été voir du Celtic Colours à travers les années, c'était incroyable. Ça dépasse les attentes. Tu découvres de la nouvelle musique, des artistes de partout autour du monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !