•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une urgence fermée jusqu’en décembre en Ontario, faute de personnel

Façade de l'hôpital d'un étage.

L'hôpital de Chesley est aux prises avec une pénurie d'infirmières.

Photo : Google Maps/Foteh Sharipov

Radio-Canada

Un hôpital dans la petite communauté rurale de Chesley près d'Owen Sound ferme son urgence jusqu'au 2 décembre, en raison d'une pénurie d'infirmières.

La fermeture entre en vigueur ce vendredi, précise le gestionnaire régional South Bruce Grey Health Centre dans un communiqué.

L'organisation explique que la décision a été prise à la suite d'une série de fermetures de courte durée sans grand préavis au cours des trois dernières semaines, ce qui n'était pas une « approche soutenable » pour le personnel et la communauté.

Le South Bruce Grey Health Centre ajoute qu'il évaluera les services qui peuvent être offerts dans ses quatre hôpitaux durant la fermeture de huit semaines de l'urgence à Chesley, car il anticipe que le manque de personnel va se maintenir dans un « avenir rapproché ».

« La pénurie de main-d'oeuvre dans la province pose des défis énormes pour toutes les organisations de santé. Pour les infirmières en particulier, la pénurie est accentuée par le fait qu'elles peuvent gagner plus en travaillant pour une agence. »

— Une citation de  Michael Barrett, PDG du South Bruce Grey Health Centre

L'organisation a fait appel par le passé à de telles agences de placement pour pourvoir des quarts de travail vacants.

Cette approche n'est pas idéale ou la solution préférée, étant donné que les infirmières d'agences coûtent cher et ne s'engagent pas à rester dans nos hôpitaux. En plus, ça ne valorise pas nos infirmières quand elles voient que les infirmières d'agences sont mieux payées qu'elles pour le même travail, affirme le South Bruce Grey Health Centre.

Nombre d'hôpitaux ontariens ont dû réduire leurs services ou fermer leur urgence temporairement au cours des derniers mois, faute de personnel.

Le gouvernement Ford a annoncé en août qu'il ferait appel au privé pour aider les hôpitaux, mais n'a toujours pas dévoilé de plan à ce sujet.

Réaction

La députée France Gélinas, porte-parole du NPD en matière de santé, qualifie la fermeture prolongée de l'urgence de l'hôpital de Chesley « d'horrible ».

« Où est la ministre de la Santé Sylvia Jones? »

— Une citation de  France Gélinas, députée de Nickel Belt

Selon elle, la première étape pour contrer la pénurie d'employés est d'abolir la loi provinciale qui plafonne les salaires dans le secteur public et de verser un salaire « adéquat » aux travailleurs de la santé pour « recruter, garder et ramener » du personnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !