•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avenir est incertain pour la mine Beaufor de Val-d’Or

Une mine vue du haut des airs.

La mine Beaufor, de Monarques Gold, à Val-d'Or (archives)

Photo : gracieuseté Monarques Gold

Quelques mois à peine après la remise en production de la mine Beaufor à Val-d’Or, la Corporation minière Monarch a annoncé la suspension des activités.

Quelque 220 employés ont été informés de cette décision le 27 septembre. La mine sera mise en mode entretien et maintenance pour une période indéterminée.

L'entreprise attribue cette décision à des difficultés financières liées à l'exploitation de Beaufor et de l’usine Beacon. Les activités avaient déjà été ralenties le 31 août, en raison de la mise en service plus longue que prévu de l’usine.

Nous avons parti l’usine avec deux mois de retard en raison de délais de pièces et de commandes, comme ce que vit à peu près tout le monde depuis la COVID. Nous avions déjà relancé la mine en parallèle. Ça a créé une crise financière, parce que nous payions nos employés pour miner le gisement pendant que l’usine tardait à décoller. On n’a pas eu d’autres choix que de suspendre les opérations, le temps de régler notre risque financier, explique le président et chef de la direction de Corporation minière Monarch, Jean-Marc Lacoste.

Monarch précise aussi que des écarts importants persistaient entre la teneur déclarée du matériel extrait à Beaufor et le matériel traité à Beacon, ce qui a plombé le bilan financier de l'entreprise.

Disons que c’est un mélange de plusieurs problématiques, souligne Jean-Marc Lacoste. Nous envoyions à l’usine des teneurs plus faibles, de développement de chantier, sans avoir eu le temps de faire beaucoup de chantiers avec nos vraies teneurs. Le serrement financier s'est passé très vite, en l’espace d’un mois, et on n'a pas eu le temps d’exposer des idées pour corriger le tout. Ceci dit, rien n’indique que nos onces sont remises en doute. On a juste trois petits chantiers comme référence, et ce n’est pas suffisant pour dire qu’on a une problématique. Beaufor est une mine qui a produit de bonnes teneurs pendant plus de 30 ans.

L’usine Beacon est toujours en exploitation, le temps de traiter les quelque 20 000 tonnes de minerai déjà extrait. Monarch, qui a aussi mis sur pause les activités d'exploration sur ses autres propriétés, refuse cependant de tenter de fournir un échéancier de reprise des activités à Beaufor.

Ça va prendre de l’argent, du temps et des solutions. On veut pouvoir se poser en douceur sans causer des dommages supplémentaires. On travaille sur différentes hypothèses et on va tout faire pour passer à travers cette crise. On comprend aussi que certains de nos employés vont se replacer ailleurs. Le contexte fait en sorte que plusieurs mines cherchent du personnel. Ce n’est pas idéal pour nous, mais j’aime mieux les savoir au travail, conclut M. Lacoste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !