•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean aura un représentant d’opposition, assure le Parti québécois

Le député réélu remercie des militants lors de son rassemblement.

Le député réélu remercie des militants lors de son rassemblement.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

Le Parti québécois (PQ) entend désigner l’un de ses trois députés pour jouer un rôle d’opposition au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En entrevue vendredi matin, le député Joël Arseneau, réélu lundi dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine, a fait savoir que les régions qui n’ont plus de députés d’opposition, comme le Saguenay–Lac-Saint-Jean, pourront bénéficier d’un représentant péquiste pour critiquer les positions gouvernementales de la Coalition avenir Québec (CAQ), reportée au pouvoir avec une forte majorité lors du scrutin de lundi.

Les instances régionales seront aussi appelées à jouer un rôle plus important sur la place publique, selon Joël Arseneau.

Nous, ce qu’on avait fait pendant la dernière législature et qu’on va sûrement mettre en œuvre encore une fois, c’est d’avoir pour quelques députés certaines zones de couverture où l’on peut intervenir sur des sujets régionaux. Je suis allé intervenir dans le domaine de la santé dans les Laurentides à plusieurs reprises. À trois, on fera notre part. Au Parti québécois, on a encore aussi des présidents régionaux qui peuvent prendre leur place médiatique pour exprimer une voix divergente de celle du gouvernement, a-t-il expliqué, en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

Joël Arseneau croit que le Parti québécois saura se relancer en dépit des piètres résultats de lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !