•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qu’est-ce qu’un mot-clic caché sur YouTube?

Cette fonctionnalité peu connue du site web d'hébergement de vidéos est sous le feu des projecteurs depuis qu'un mot-clic caché misogyne a été découvert dans des vidéos du chef conservateur Pierre Poilievre.

Capture d'écran d'une vidéo YouTube dans laquelle on voit Pierre Poilievre qui parle derrière un lutrin.

Une cinquantaine de vidéos YouTube du chef conservateur Pierre Poilievre contenaient jusqu'à tout récemment un mot-clic caché misogyne.

Photo : Capture d'écran YoUTube / Pierre Poilievre

Le chef conservateur Pierre Poilievre a essuyé jeudi une pluie de critiques des députés libéraux après que le réseau Global eut révélé qu’une cinquantaine de vidéos mises en ligne sur la chaîne YouTube de M. Poilievre contenaient le mot-clic caché « MGTOW », le sigle d’un mouvement en ligne misogyne.

Le nom officiel de ces mots-clics cachés est « tag (Nouvelle fenêtre) », ou une balise. Selon une fiche explicative de YouTube (Nouvelle fenêtre), les tags sont des mots-clés descriptifs que vous pouvez ajouter à vos vidéos pour aider les internautes à trouver vos contenus.

Les balises ne sont pas visibles aux yeux du public, mais il est possible de les découvrir en examinant le code source d’une vidéo. Cela ne nécessite pas d’outils spécialisés : il suffit de faire un clic droit sur la page web et de sélectionner l’option afficher le code source de la page. Les balises sont identifiées dans ce code source comme des keywords.

À titre d’exemple, une vidéo mise en ligne cette semaine (Nouvelle fenêtre) par la Ligue nationale de hockey qui présente des faits saillants d’un match opposant les Canadiens de Montréal et les Sénateurs d’Ottawa contient des balises comme hockey, match de hockey, hockey sur glace 2022 et faits saillants hockey. Une récente vidéo de Pierre Poilievre (Nouvelle fenêtre) contient des balises comme politique canadienne, chambre des communes et parlement du canada.

Capture d'écran du code source d'une vidéo YouTube de Pierre Poilievre.

Les balises sont visibles en examinant le code source des vidéos YouTube.

Photo : Capture d'écran

Bien que les balises contribuent à améliorer le référencement d’une vidéo, leur efficacité est assez limitée, selon YouTube. Ajouter des tags peut être intéressant si vous utilisez dans vos vidéos des mots qui sont souvent mal orthographiés, par exemple. Autrement, les tags n'ont qu'un impact minime sur la visibilité de vos contenus, peut-on lire dans la fiche explicative de YouTube (Nouvelle fenêtre) sur les tags.

Les balises ne sont pas générées automatiquement : le créateur d’une vidéo peut les entrer manuellement lors du processus de mise en ligne.

Il est d’ailleurs interdit d’ajouter un nombre excessif de balises à une vidéo, selon les règles de YouTube (Nouvelle fenêtre) concernant les pourriels, les pratiques trompeuses et les escroqueries.

Les mots-clics cachés ne sont pas propres à YouTube. Facebook permet également aux créateurs d'ajouter jusqu'à huit balises aux vidéos mises en ligne sur sa plateforme.

Decrypteurs. Marie-Pier Élie, Jeff Yates, Nicholas De Rosa et Alexis De Lancer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !