•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cavale meurtrière en Mauricie : René Kègle plaide coupable

Photo de profil Facebook de René Kègle.

René Kègle a été accusé du meurtre prémédité d'Ophélie Martin-Cyr et de tentative de meurtre sur une autre jeune fille (archives).

Photo : Facebook

Quatre ans après sa cavale meurtrière, René Kègle a plaidé coupable de trois accusations réduites de meurtres non prémédités ainsi que d'une accusation de tentative de meurtre.

Il a reconnu sa culpabilité vendredi au palais de justice de Trois-Rivières, à quelques jours de l'ouverture de son procès pour le meurtre d'une des victimes, Jean-Christophe Gilbert.

Il évite donc la tenue de ce procès ainsi que de deux autres qui devaient suivre, pour les meurtres d'Ophélie Martin-Cyr et de Steve Lamy.

Les procureurs du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ont fait le récit des trois meurtres qui se sont déroulés entre le 2 et le 10 octobre 2018.

René Kègle était présent en cour. Les cheveux noués derrière la tête, avec plusieurs kilos en plus, il a écouté le récit des procureurs, l'air contrit.

Son avocate, Me Annie-Sophie Bédard, a précisé qu’il n’a aucun souvenir personnel des événements, mais qu’il reconnaît que ceux-ci sont factuels.

Les procureurs ont l’intention de soumettre au juge de la Cour supérieure du Québec Raymond W. Pronovost une suggestion commune pour la peine lors d’une prochaine audience.

L’avocat du DPCP Benoit Larouche précise que René Kègle écope d’une peine [de prison] à perpétuité, ce n'est seulement que sur le délai à la libération conditionnelle que le juge devra se prononcer.

L’avantage de ces plaidoyers, selon Me Larouche, est notamment d’avoir évité la tenue de trois procès. On évite également, si on avait gagné les procès, d’aller en appel et de peut-être recommencer un ou des procès dans ce groupe de trois procès, a-t-il déclaré. 

Avant de conclure l'entente avec la défense, les procureurs ont consulté des gens touchés par ce drame. On a rencontré des membres de la famille, des victimes, frères, sœurs, pères et mère [...]. Ce qu’ils avaient à nous dire était important, on l’a considéré aussi dans le fait d’accepter un plaidoyer sur un chef réduit, a expliqué Me Benoit Larouche à la fin de l’audience.

Des meurtres commis à Trois-Rivières et Yamachiche

Jean-Christophe Gilbert, la première victime de la cavale meurtrière de René Kègle, a été assassiné le 2 octobre 2018. L'homme originaire de Massueville était alors âgé de 24 ans.

Son corps démembré et calciné avait été retrouvé dans un véhicule incendié avec celui de Steve Lamy, sur le chemin Bradley, à Trois-Rivières.

Sa dernière victime, Ophélie Martin-Cyr, 19 ans, a été tuée par balle dans un champ de Yamachiche. Une amie de celle-ci, une jeune femme de 21 ans, avait réussi à s’échapper par la fenêtre du véhicule en mouvement.

Après avoir été activement recherchés par les autorités, René Kègle et Francis Martel avaient été arrêtés dans la nuit du 11 au 12 octobre 2018.

Francis Martel a plaidé coupable d'une accusation réduite de complicité après les faits en mai dernier. Il a alors écopé d'une peine de 5 ans et 10 mois.

D'autres coaccusés en lien avec les meurtres de Jean-Christophe Gilbert et Steve Lamy ont aussi plaidé coupables depuis les événements.

Chronologie de la cavale

2 octobre 2018

René Kègle tue Jean-Christophe Gilbert, 24 ans, dans sa cuisine, à Saint-Maurice. René Kègle lui a fait subir de nombreux sévices auxquels il a finalement succombé. Lacérations à la machette, blessure par balle, coup de pied, sac sur la tête. Son corps a été démembré après sa mort. Son corps a été retrouvé dans la voiture calciné de Steve Lamy.

Motif : René Kègle soutenait, selon des témoins, que Jean-Christophe Gilbert, qui s’était converti à l’islam, voulait amener de force son ancienne belle-sœur dans un pays musulman.

8 octobre 2018

Steve Lamy, 50 ans, est tué dans sa résidence à Trois-Rivières. L’entrepreneur en construction était l’ancien beau-frère de René Kègle. Il a été battu, blessé par balle et brûlé à la torche au butane.

Motif : Le meurtrier savait que Steve Lamy avait de l’argent caché chez lui. René Kègle l’a torturé à mort pour qu’il révèle ses cachettes. Son corps a aussi été retrouvé dans le véhicule calciné sur la rue Bradley deux jours plus tard.

10 octobre 2018

Ophélie Martin-Cyr, 19 ans, est abattue dans un champ de Yamachiche.

Motif : René Kègle et Francis Martel souhaitaient obtenir des informations de sa part sur un vol de drogue et d’argent, survenu dans un appartement du secteur Cap-de-la-Madeleine. Ophélie Martin-Cyr et une amie de 21 ans ont été amenées de force par les deux hommes à bord d’un véhicule dans un champ à Yamachiche. C’est à cet endroit que René Kègle a tiré sur la jeune femme. Son corps a été retrouvé plus tard dans la matinée.

12 octobre 2018

René Kègle est arrêté à Repentigny. Alors qu’il était en cavale, recherché par les policiers, il a acheté deux billets d’avion pour se rendre en République dominicaine.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.