•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de l’École Évangéline retournent en classe mardi dans d’autres locaux

Débris dans une classe sans toit.

Une salle de classe de l'École Évangéline éventrée lors du passage de Fiona à Abram-Village, à l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : Radio-Canada / Karine Bastien

Radio-Canada

Les élèves de l’École Évangéline, à Abram-Village, à l’Île-du-Prince-Édouard, vont retourner en classe à compter de mardi, mais ce sera dans les bâtiments de l'Exposition agricole et du Festival acadien, car leur école a été gravement endommagée par l'ouragan Fiona le 24 septembre.

C’est la dernière école dans la province qui demeure fermée à cause des dégâts causés par Fiona. Les enfants de Rémi Arsenault font partie des quelque 200 élèves de cette école. Il exprime des sentiments partagés.

C’est triste d’un côté de voir l’école dans cet état et les élèves changer leur routine, mais en même temps, c’est merveilleux de les voir rester dans la communauté et près de nous, explique M. Arsenault.

Des soldats portent de gros bacs en plastique dans un camion de déménagement.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des militaires canadiens ont donné un coup de main à l'École Évangéline dans les jours qui ont suivi la tempête.

Photo : Radio-Canada / Karine Bastien

La tempête Fiona a grandement épargné les bâtiments de l'Exposition agricole et du Festival acadien. Ces derniers jours, le personnel de l’école y a installé tout le matériel récupéré dans l'école, y compris des meubles, explique le directeur général de la Commission scolaire de langue française, Gilles Arsenault.

Dix thermopompes ont été installées pour chauffer ces bâtiments qui ne servent généralement qu’en été.

Les salles de classe aménagées ces derniers jours sont prêtes à accueillir les élèves. Il ne reste que quelques détails à régler, assure la directrice de l’école, Dominique Morency.

Des mois de travaux de réparation

Les dommages au toit de l’École Évangéline sont considérables. Les autorités scolaires estiment qu’il faudra au moins trois mois de travail simplement pour rendre réutilisable la partie du bâtiment la moins endommagée.

Des amas de débris devant le bâtiment de l'école.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L’école Évangéline pourrait rester fermée pendant des mois.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le but consiste à ramener les élèves dans cette partie de l'école d'ici quelques mois même si les travaux de réparation devaient se poursuivre dans l’autre partie du bâtiment.

Avec les renseignements de Lisa Catterall et de Brian Higgins, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !