•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à l’Assemblée législative du Yukon sur fond de démission de Sandy Silver

Sandy Silver parle pendant la séance.

Le gouvernement de Sandy Silver a fait l'objet de nombreuses attaques lors de la première séance de la session d'automne à l'Assemblée législative.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

La session d’automne de l’Assemblée législative du Yukon s’ouvre à Whitehorse. Ce retour est marqué par le départ annoncé du premier ministre Sandy Silver lorsque le Parti libéral aura trouvé son successeur.

C’est sûrement le dernier budget que je dépose en tant que premier ministre, a confié Sandy Silver en conférence de presse à l'issue de cette première journée de la session.

Le budget supplémentaire déposé par le premier ministre est un budget qui couvre les dépenses imprévues au moment du budget annuel.

Le gouvernement indique que les dépenses supplémentaires s'élèvent à 26,2 millions de dollars, en grande partie (20,2 millions) liées à la gestion des feux de forêt et des inondations. Un montant de 3,2 millions de dollars est, quant à lui, expliqué par le versement de la Remise pour contrer l’inflation qui offrait à tous les foyers et entreprises un rabais de 150 dollars sur leur facture d’électricité.

C’est justement sur sa réponse à l’augmentation du coût de la vie que Sandy Silver et son gouvernement ont été le plus attaqué par l’opposition, à propos de sujets allant des taxes sur les carburants au manque de bois de chauffage. Ce débat a donné lieu à des échanges tendus lors de la période de question et réponses orales.

Kate White parle aux journalistes.

La cheffe du Nouveau Parti démocratique du Yukon, Kate White, entend mettre la flambée du coût de la vie au coeur des débats de la session d'automne.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

La cheffe du Nouveau Parti démocratique [NPD], Kate White, reconnaît que les échanges ont été tendus.

« La période de questions était violente [...] et si ça donne le niveau de cette session d’automne, ça va être très long. »

— Une citation de  Kate White, leader du NPD du Yukon

Currie Dixon et Kate White ont annoncé qu’ils tenaient à ce que le coût de la vie soit au cœur du travail durant cette session d'automne. Une session qui s’annonce compliquée selon le chef du Parti du Yukon, Currie Dixon.

À un moment donné nous allons devoir commencer à poser des questions sur l’avenir du territoire et le premier ministre actuel a déjà dit qu’il avait un pied dehors, donc il n’est pas en position de répondre à ces questions puisqu’il ne sera plus là pour les prendre, affirme-t-il.

Des élections en perspective

Avec l’annonce du choix de Sandy Silver de quitter son poste, se pose la question de l’après. Dans une déclaration commune publiée cette semaine, le Nouveau Parti démocratique du Yukon et le Parti du Yukon ont demandé à ce que Sandy Silver établisse des règles claires concernant les ministres qui pourraient se lancer dans la course à sa succession.

Les Partis d’opposition souhaiteraient que des garde-fous soient mis en place pour s'assurer que les ministres n'utilisent pas leur poste ou les ressources du gouvernement pour faire campagne.

Selon eux, les ministres en question devraient démissionner, ce que refuse Sandy Silver, car des lois existent déjà pour encadrer cette situation.

Je ne vais donc pas appliquer de nouvelles règles, mais je m'attends à ce que toute personne qui brigue l'honneur d'occuper le poste [de premier ministre] se conduise avec la plus grande intégrité, affirme-t-il. Il ajoute que le commissaire aux conflits d'intérêts a été consulté à ce sujet et qu' il n'a soulevé aucune préoccupation.

Currie Dixon parle à la presse.

Currie Dixon demande aux libéraux de déterminer une date pour la nomination du successeur de Sandy Silver.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

« Qu’ils commencent par choisir une date! C’est aussi simple que ça. Dites aux Yukonnais quand ils peuvent s’attendre à avoir un nouveau Premier ministre. »

— Une citation de  Currie Dixon, leader du Parti du Yukon

Alors que le Parti du Yukon demande à Sandy Silver de clarifier l’avenir, Kate White a un avis différent. Je crois que c’est la responsabilité du Parti libéral du Yukon, affirme-t-elle.

Le NPD ayant signé un accord de confiance avec le gouvernement libéral, le choix du prochain Premier ministre sera important. Cette entente de collaboration qui avait permis à la leader néo-démocrate de faire passer certaines de ses mesures fortes, comme celle qui limite l'augmentation des loyers à l'inflation arrive à échéance en janvier.

Sans nouveau Premier ministre, Kate White rappelle qu’il est compliqué de se projeter pour une éventuelle négociation pour prolonger cette entente. Je ne peux pas parler de négociation sans savoir même avec qui je vais négocier, confie-t-elle.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !