•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey Canada : des changements demandés avant la tenue du Mondial junior 2023

Les premiers ministres du N.-B. et de la N.-É. veulent que Hockey Canada regagne la confiance des Canadiens.

Des joueurs canadiens sur la glace.

Des joueurs canadiens sur la glace.

Photo : The Canadian Press / JASON FRANSON

Radio-Canada

Les scandales d’agressions sexuelles présumées qui secouent Hockey Canada ne devraient pas empêcher la tenue du Championnat mondial de hockey junior masculin 2023 qui doit avoir lieu à Moncton et à Halifax dans quelques mois. Les premiers ministres du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse exigent toutefois des « changements » avant le début du tournoi.

Ces derniers jours, l’inaction des dirigeants de Hockey Canada à la suite de divers scandales d'affaires d'agressions sexuelles présumées a mené de nombreux commanditaires de l’organisation à annoncer qu’ils ne financeraient plus les activités du programme masculin, dont le Championnat du monde junior.

Les préparatifs continuent

Les deux provinces hôtesses ont toutefois indiqué que cela ne met pas en péril la tenue de l'événement. 

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Blaine Higgs a indiqué que la planification des Championnats du monde juniors se poursuit et que les gouvernements du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse continuent de surveiller la situation .

La patinoire du Scotiabank Centre un jour où il n'y a pas de match.

La patinoire du centre Scotiabank à Halifax, où doivent avoir lieu les matchs du Canada (archives).

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez-Qizilbash

La directrice des communications du centre Scotiabank, Erin Esiyok-Prime, le confirme. Nous préparons activement l'accueil des Mondiaux juniors pour que les équipes et les partisans du monde entier vivent un grand moment à Halifax et au Centre Scotiabank .

L’événement doit se tenir à Halifax et à Moncton du 26 décembre au 5 janvier, regrouper dix nations d'Europe et d'Amérique du Nord et attirer des dizaines de milliers de spectateurs.

Regagner la confiance des Canadiens

Toutefois, les premiers ministres Blaine Higgs et Tim Houston demandent tous deux à Hockey Canada d’apporter d’importants changements avant la tenue de l'événement.

Dans une déclaration écrite, Blaine Higgs a affirmé que la culture du hockey doit continuer à changer et que Hockey Canada doit apporter des améliorations pour regagner la confiance des Canadiens .

Nous nous attendons à ce que Hockey Canada respecte les préoccupations des Néo-Brunswickois et des Canadiens et fasse le nécessaire bien avant le début du tournoi , écrit Blaine Higgs.

« Avant que les championnats aient lieu, il faut des changements sincères qui répondent aux préoccupations des Néo-Écossais et des Canadiens. »

— Une citation de  Tim Houston, premier ministre de la N.-É.

Les Canadiens sont en droit d'attendre des actions, des réponses et des comptes de la part de l'organisation. Le travail nécessaire pour regagner la confiance des Canadiens doit mener à une réelle transformation , a ajouté le premier ministre néo-écossais Tim Houston.

Le premier ministre Justin Trudeau s’est lui aussi attaqué à Hockey Canada jeudi. Il a dénoncé, sans cacher son exaspération, l'inaction de l’organisation nationale et ouvert la porte à ce qu’elle soit éventuellement remplacée. 

Scandales à répétition

Des voix s'élèvent un peu partout à travers le pays, car la Fédération canadienne de hockey continue de défendre ses dirigeants, lourdement blâmés pour leur réaction à des allégations de viols collectifs qui auraient été perpétrés par des joueurs de l’Équipe Canada junior.

Hockey Canada a réglé en secret une poursuite de plusieurs millions de dollars, intentée par une femme qui soutient que huit joueurs d’Équipe Canada junior l’ont violée en 2018 à London, en Ontario.

Une enquête policière a par ailleurs été ouverte récemment en Nouvelle-Écosse, où des joueurs auraient perpétré au début 2003 une agression sexuelle collective, à Halifax, selon une présumée victime. Cette année-là, Halifax accueillait le Championnat mondial junior.

Avec des informations d'Adrien Blanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !