•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une activité de sensibilisation aux traverses piétonnières à Saint-Bruno

Une femme et un enfant près de la route 170.

Aux abords de la route 170, la sécurité est de mise pour les piétons et les automobilistes.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Le respect des traverses piétonnières est loin d'être acquis dans la région. Dans le cadre du Mois du piéton, une activité de sensibilisation s'est tenue à Saint-Bruno jeudi après-midi.

La jonction de la route 170 et de l’avenue des 4-H a été ciblée par le ministère des Transports (MTQ) en raison des accidents qui y sont survenus. 

Il y a un an, Caleb Gagné traversait la route 170 à Saint-Bruno lorsqu'il s'est fait happer par une voiture. Il avait pourtant actionné un panneau qui lui donnait la priorité pour traverser.

De cet accident, il ne garde que des blessures mineures et un avertissement qu’il souhaite partager. De faire très attention aux voitures, de regarder à gauche et à droite, souligne Caleb Gagné.

Dans le cadre du Mois du piéton, le MTQ, la municipalité de Saint-Bruno, la Sûreté du Québec et Contrôle routier Québec ont voulu rappeler l'importance pour les conducteurs de respecter la signalisation aux traverses et pour les piétons de s'assurer qu'il sont bien vus en les empruntant.

Les conducteurs qui ne respectent pas la réglementation s’exposent à une amende de 100 $. Les piétons qui traversent la chaussée ailleurs qu’aux endroits appropriés peuvent écoper d’une amende de 15 $.

Sensibiliser pour éviter des accidents

Pour renforcer la vigilance des usagers de la route, le MTQ a d'ailleurs ajouté des feux clignotants à plusieurs endroits au Québec. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean en compte trois sous la responsabilité du MTQ et ce nombre augmentera prochainement.

Aujourd’hui, on rappelle que toutes les traverses piétonnières sont priorité piétons. Un panneau blanc, c’est un panneau d’obligation ou d’interdiction. C’est très important d’être vigilant à ce qui se passe devant nous, rappelle Nathalie Girard, porte-parole régionale du MTQ.

Des gens en rangée près d'une route.

Le ministère des Transports, en collaboration avec la municipalité de Saint-Bruno, la Sûreté du Québec et le Contrôle routier Québec, a tenu une activité de sensibilisation à la sécurité piétonnière jeudi.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

La sensibilisation permet d’éviter des accidents, estime Nancy Doucet, lieutenante et agente aux relations publiques pour Contrôle routier Québec.

Vous allez au Nouveau-Brunswick, vous faites juste vous tourner pour aller traverser, le monde s’arrête. Ici, au Québec, on dirait que ce n’est pas ancré encore. C’est pour ça qu’on fait de l’éducation et de la sensibilisation pour éviter les accidents , indique-t-elle.

Pour nos jeunes, traverser cette route, c’est vraiment un stress, partage de son côté Jinny Côté, la mère de Caleb. On les éduque très jeunes à traverser le plus sécuritairement possible, mais ce n’est pas juste leur responsabilité à eux. Il y a les automobilistes aussi.

Prolongement de la route 170

L'aboutissement du prolongement de la route 170 à Saint-Bruno sécurisera davantage les lieux. Selon les informations présentées lors d'une séance d'information publique tenue en novembre dernier par le MTQ, le débit journalier annuel à la sortie de la route à quatre voies divisées était de 14 000 véhicules par jour en 2019, dont environ la moitié d'entre eux traversent éventuellement le coeur de la municipalité.

Deux tracés sont toujours à l'étude pour contourner la municipalité. Le maire de Saint-Bruno, François Claveau, dit être impatient d’avoir un suivi dans ce dossier.

Je suis très impatient d’avoir le résultat de ça, parce que le ministère nous avait dit qu’on était supposé avoir une réponse en octobre ou à la fin de 2022. Je pense qu’on est pas mal à la fin de 2022 et on n’a pas encore eu de nouvelles , a-t-il déploré.

D’après un reportage de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !