•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des difficultés pour réserver un vaccin contre la COVID-19 pour certains Ontariens

Un homme prépare un vaccin.

Le ministère de la Santé reconnaît qu'un problème d'une nature non précisée touche depuis quelques jours le portail de prise de rendez-vous pour la vaccination.

Photo :  CBC News / Ben Nelms

La Presse canadienne

Le portail de réservation de vaccins de l'Ontario rencontre un problème qui, selon certains utilisateurs, cache tous les rendez-vous disponibles dans leur région, mais le ministère de la Santé ne fournit pas de détails sur le problème, quand il a commencé ni combien de personnes il concerne.

La Presse canadienne a répertorié plusieurs rapports de personnes qui souhaitaient prendre un rendez-vous de vaccination contre la COVID-19, souvent des parents cherchant à réserver au nom de leurs jeunes enfants, et n’ont rien trouvé, parfois dans toute la ville de Toronto.

Et ce malgré le fait que les autorités assurent que de nombreux rendez-vous sont disponibles

En réponse à des questions sur ces rapports plus tôt cette semaine, Hannah Jensen a reconnu qu'il y avait un ennui.

Le ministère de la Santé résout actuellement un problème avec son système de réservation provincial, écrit la porte-parole, dans un communiqué.

De nombreuses cliniques sont disponibles, les usagers sont donc encouragés à continuer à chercher des rendez-vous via le système de réservation provincial et le centre de contact provincial pour les vaccins, ainsi que via d'autres canaux locaux de vaccination tels que les pharmacies, les fournisseurs de soins primaires et les systèmes de réservation municipaux.

Mme Jensen n'a pas fourni de réponses à plusieurs questions de suivi.

Frustrant

Jenny Santin, mère de deux enfants à Collingwood, en Ontario, affirme qu’elle essaie de réserver la deuxième dose de sa fille de quatre ans depuis des semaines. Elle est retournée à plusieurs reprises sur le portail de réservation chaque semaine parce que son bureau de santé publique local lui a assuré qu'il y avait effectivement de la disponibilité, mais rien ne semblait disponible.

Elle a finalement appelé le centre de contact provincial sur les vaccins et a obtenu un rendez-vous.

Je suis assez frustrée, dit Mme Santin en entrevue. On nous dit qu’il faut qu’on se vaccine pour protéger nos familles, et on ne peut même pas obtenir de rendez-vous.

Un enfant lève sa manche pour montrer un pansement après avoir reçu un vaccin contre la COVID-19 à Vancouver le lundi 29 novembre 2021.

Les enfants de 6 mois et plus peuvent se faire vacciner contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

J'ai deux jeunes enfants, je n'ai pas beaucoup de temps pour aller vérifier tout le temps pour trouver des rendez-vous. J'ai aussi l'impression que le système ne fonctionne pas [...] Et sachant que les rendez-vous sont là depuis le début, je me demande si j'aurais pu obtenir quelque chose plus tôt si j'avais appelé.

Le ministère n'a pas confirmé si le problème affecte uniquement ou principalement les réservations de vaccins pour enfants, mais pour Mme Santin, c’est un signe que ce groupe d'âge ne fait pas partie des priorités dans la pandémie.

On a l'impression que plus personne ne se soucie de la gestion de la COVID et que la vie est revenue à la normale, continue-t-elle. Donc, on a presque l'impression que personne au ministère ou au gouvernement ne se soucie vraiment qu'il y ait une mauvaise communication ou que le portail ne fonctionne pas.

Santé publique Ottawa a publié cette semaine sur ses canaux de médias sociaux qu'elle était au courant d'un problème avec le système de réservation provincial qui empêche la prise de rendez-vous dans diverses cliniques de l'Ontario par téléphone et en ligne.

Ces problèmes compliquent la tâche des Ontariens

Le porte-parole libéral en matière de santé, Adil Shamji, avance que le déploiement de la vaccination est désorganisé depuis le début.

Depuis lors, peu de choses ont été faites pour promouvoir la vaccination, ce qui a entraîné des taux de vaccination plus faibles que prévu, et maintenant, des problèmes techniques compliquent la tâche des Ontariens qui recherchent des vaccins de leur propre initiative, déclare-t-il par voie de communiqué.

Le manque de transparence du gouvernement Ford autour de cette lacune s'inscrit dans un récit plus large de dissimulation de leurs échecs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !