•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une défaillance mécanique a causé l’écrasement d’un avion des Snowbirds en août dernier

Un avion des Snowbirds des Forces armées canadiennes a percuté une clôture après s'être écrasé.

L'appareil revenait du Festival aérien de Fort St.-John, en Colombie-Britannique, pour se poser à Moose Jaw.

Photo : Quality Engineering Test Establishment

Radio-Canada

Des enquêteurs révèlent qu’un problème de filtre à huile est à l’origine de l’écrasement d’un avion des Snowbirds des Forces armées canadiennes survenu au mois d’août dernier.

L’appareil de type CT-114  Tutor se rendait à Moose Jaw en provenance du Festival aérien de Fort St-John, en Colombie-Britannique.

Selon le rapport de l’incident, le filtre à l’huile était mal assemblé, ce qui a mené à la panne de moteur.

Peu de temps après son décollage de Fort-St-John, le pilote a entendu un bruit anormal dans le moteur avant l’écrasement de l'appareil.

Le pilote n'a subi aucune blessure, mais l'avion a été fortement endommagé.

Peu après l’accident, une source du ministère de la Défense qui est bien au fait de ce dossier a mentionné à CBC que le pilote a été en mesure de faire demi-tour vers l’aérodrome. 

Cette source a dévoilé cette information sous le couvert de l’anonymat, car elle n’est pas autorisée à parler publiquement.

Le rapport révèle également que l’avion a plané sur une distance de 300 mètres.

C’est à bord d’un appareil du même type que la capitaine Jenn Casey a perdu la vie en mai 2020 à Kamloops, en Colombie-Britannique.

À la suite de cet incident, les enquêteurs ont recommandé une formation supplémentaire pour les pilotes de cet avion.

D'après les informations de Murray Brewster et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !