•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marchand évoque d’autres dépassements de coûts concernant le tramway

Esquisse du projet de tramway.

Les coûts de construction du tramway sont actuellement évalués à 3,9 milliards de dollars (archives).

Photo : Radio-Canada

Le maire de Québec ne serait pas surpris de voir la facture du projet de tramway gonfler une nouvelle fois en raison de l’inflation. Si cela devait se produire, Bruno Marchand a confiance que les gouvernements provincial et fédéral assumeront leur juste part des dépassements de coûts.

Les hausses de coûts affectent beaucoup les grands projets, probablement que le tramway sera affecté par cela aussi. On verra, je ne peux pas vous dire la teneur, la hauteur, c'est combien. [Est-ce que] c’est [...] peu ou c'est beaucoup? On verra, puis après ça, on prendra les décisions [qui s’imposent], a déclaré M. Marchand jeudi.

Le maire a précisé que les coûts finaux du projet seraient connus une fois que les consortiums retenus pour le matériel roulant et les infrastructures auront déposé leurs propositions financières.

600 M$ plus cher

L’an dernier, le budget pour la réalisation du tramway était passé de 3,365 à près de 4 milliards $ (G$). Une hausse d’environ 600 millions $ (M$), ou 18 %.

En janvier de cette année, Radio-Canada avait appris que la Ville de Québec était parvenue à limiter les coûts additionnels à un montant de 500 à 550 M$. Le projet, en date d'aujourd'hui, est donc évalué à 3,9 G$.

Bruno Marchand lors d'un point de presse à l'hôtel de ville.

Bruno Marchand n'exclut pas de nouveaux dépassements de coûts pour le projet de tramway.

Photo : Radio-Canada

Le montage financier initial prévoyait que Québec et Ottawa financeraient conjointement le projet de tramway à hauteur de 3 G$ dans une proportion de 60 % pour le provincial (1,8 G$) et de 40 % pour le fédéral (1,2 G$). La Ville de Québec, pour sa part, allongeait une somme de 300 M$.

Bouton menant au portail sur le tramway de Québec

Le ministre et député fédéral de Québec, Jean-Yves Duclos, a indiqué à plusieurs reprises que son gouvernement était prêt à assumer 40 % de la facture totale. Or, pour ce faire, Ottawa doit trouver une façon d’aller chercher les sommes additionnelles à même ses programmes de financement existants.

Appui indéfectible

Des pourparlers sont toujours en cours entre les deux niveaux de gouvernement pour trouver une solution. Bruno Marchand s’attend à ce que les négociations débouchent sur une entente. Il dit sentir l’appui indéfectible du gouvernement Legault dans ce dossier.

C'est juste que le gouvernement [fédéral] doit travailler avec ses structures, donc, ça prend du temps. C'est le gouvernement du Québec qui pilote ça avec eux. Les échos qu'on en a, c’est que ça va bien, puis si ce n'est pas le cas, on va vous le dire, puis on va faire les revendications qu'il faut, a-t-il assuré.

Jean-Yves Duclos lors d'une conférence de presse à Ottawa.

Le ministre fédéral de la Santé et député de Québec, Jean-Yves Duclos, a signifié à plusieurs reprises l'ouverture de son gouvernement à financer 40 % du projet de tramway, y compris les dépassements de coûts (archives).

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le Bureau de projet du tramway doit déposer en novembre son dossier d’affaires auprès de la Société québécoise des infrastructures. Il inclura le calcul du financement, la mise à jour de la réserve pour risques et la finalisation du coût du projet.

Le décret gouvernemental censé donner le feu vert au dossier d’affaires et permettre que le projet parvienne à l'étape de la réalisation devrait être accordé en mars 2023.

Québec conscient du problème

Selon nos informations, le gouvernement du Québec n'a pas reçu de mise à jour de la nouvelle facture du projet.

Toutefois, nos sources indiquent que le gouvernement est bien conscient qu'il y a une pression inflationniste sur les grands projets d'infrastructures, et celui du tramway ne fait pas exception. Pour l'instant, on a confiance que le Bureau de projet du tramway fait ce qu'il faut pour amoindrir les effets de l'inflation.

Avec les informations de Louise Boisvert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !