•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les films francophones à l’honneur au prochain WIFF

Vincent Georgie, directeur général et chef programmeur du WIFF, regarde tout droit à la caméra.

« On a fait beaucoup d’efforts dans le marketing du Festival à travers l’Ontario et le reste du Canada », affirme Vincent Georgie.

Photo : Lisette Leboeuf

Radio-Canada

Le Festival international du film de Windsor (WIFF) a dévoilé la programmation de sa 18e mouture, qui commencera à la fin du mois. Parmi les 177 films à l'affiche, 43 sont des longs métrages en français, explique Vincent Georgie, directeur général et chef programmeur du WIFF, lors d’une conférence de presse, jeudi.

C'est la programmation de films en français la plus importante de tous les festivals au pays, explique M. Georgie.

Les organisateurs du 18e Festival ne cachent pas leur enthousiasme.

« On est très fiers de la grande gamme des films francophones, y compris le film de clôture. »

— Une citation de  Vincent Georgie, directeur général et chef programmeur du WIFF

Dans cette sélection, Vincent Georgie conseille tout particulièrement Norbourg, de Maxime Giroux, sur le scandale financier du même nom, L'origine du mal, de Sébastien Marnier, un thriller français sur les excès de la bourgeoisie, et Hawa, de Maïmouna Doucouré, qui clôturera le festival. Ce long métrage raconte l'histoire d'une adolescente à la recherche d'une nouvelle famille.

Environ 45 000 personnes sont attendues pour l'événement. M. Georgie remarque que de nombreux cinéphiles contactent, par l'entremise des médias sociaux, les organisateurs du Festival pour avoir plus d'informations sur la programmation.

« C’est clair que l'appétit du public est là d’une façon intense. »

— Une citation de  Vincent Georgie, directeur général et chef programmeur du WIFF

Le WIFF se déroulera du 27 octobre au 6 novembre.

En 2019, lors du dernier Festival en personne, plus de 40 000 billets avaient été vendus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !