•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vaccin contre Omicron bientôt offert à tous les adultes au N.-B.

Une personne reçoit un vaccin contre la COVID-19.

Le vaccin bivalent cible le virus original de la COVID-19 de 2019 et le variant Omicron.

Photo : Associated Press / Matt Rourke

Radio-Canada

À compter du mardi 11 octobre, les personnes du Nouveau-Brunswick âgées de 18 ans et plus seront admissibles une dose de rappel d’un vaccin bivalent contre la COVID-19.

Nous recommandons fortement aux gens du Nouveau-Brunswick de se faire vacciner contre la COVID-19 et de recevoir une dose de rappel à l’automne ou à l’hiver si cinq mois se sont écoulés depuis leur dernière vaccination ou depuis qu’ils ont contracté la maladie, et ce, peu importe le nombre de doses qu’ils ont déjà reçues, a affirmé le médecin hygiéniste en chef adjoint par intérim, le Dr Yves Léger.

L’immunisation est d’autant plus importante pour les personnes qui présentent un risque accru de complications graves attribuables à la COVID-19, a-t-il ajouté par voie de communiqué.

Une femme reçoit un vaccin contre la COVID-19 dans une résidence pour aînés.

Depuis la mi-septemble, le vaccin bivalent était disponible pour les personnes âgées de 50 ans et plus.

Photo : Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, les personnes âgées de 50 ans et plus, de 12 à 17 ans qui courent un risque plus élevé de complications graves attribuables à la COVID-19 et les résidents des Premières Nations âgés de 18 ans et plus étaient déjà admissibles à ce vaccin depuis la mi-septembre.

Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé jeudi qu’elle fera de même à compter de vendredi.

La Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard n’ont toujours pas annoncé l’élargissement de l’admissibilité au vaccin qui cible le virus original de la COVID-19 de 2019 et le variant Omicron.

Les doses de rappel sont offertes dans les pharmacies. La santé publique organisera également des séances de vaccination dans certaines régions de la province afin de garantir l’accès à l’immunisation.

Vaccination contre la grippe

Le 11 octobre marque également le début de la campagne provinciale d’immunisation contre la grippe.

La santé publique recommande à toutes les personnes du Nouveau-Brunswick âgées de 6 mois et plus de se faire vacciner gratuitement contre la grippe lors de diverses séances de vaccination qui seront offertes par les pharmacies ou d’autres fournisseurs de soins primaires, y compris les médecins, le personnel infirmier praticien et le personnel infirmier de la santé publique.

« Nous nous attendons à une augmentation de l’activité grippale dans la province cette année, après deux années relativement calmes. »

— Une citation de  Dr Yves Léger, médecin hygiéniste en chef adjoint par intérim du N.-B.

Le vaccin contre la grippe peut être administré en toute sécurité en même temps que le vaccin contre la COVID-19. Il n’est pas nécessaire d’attendre avant de fixer un rendez-vous pour l’autre vaccin.

Le ministère de la Santé inclura le vaccin antigrippal à haute dose dans son programme d’immunisation de tous les résidents âgés de 65 ans et plus, y compris ceux qui demeurent dans un établissement de soins de longue durée.

Les étudiants de l’extérieur de la province peuvent se faire vacciner contre la grippe par l’entremise des services de santé aux étudiants de leurs établissements postsecondaires respectifs. Les nouveaux résidents et les non-résidents sans carte d’assurance maladie peuvent se faire vacciner gratuitement contre la grippe par un pharmacien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !