•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-chef du Parti nationaliste canadien coupable de propos haineux contre les juifs

Travis Patron debout dans un espace vert avec des arbustes à l'arrière-plan.

Un jury a déclaré Travis Patron, l'ancien chef de l’ex-Parti nationaliste canadien, coupable de propos haineux à l'égard des juifs proférés dans une vidéo mise en ligne en 2019. (archives)

Photo : Nationalist.ca

Radio-Canada

L’ancien chef du défunt Parti nationaliste canadien, Travis Patron, a été reconnu coupable de discours haineux à l'égard des juifs par un jury à la Cour du Banc du Roi, en Saskatchewan. Sa peine sera connue le 20 octobre prochain.

Mercredi, une heure aura suffi au jury qui siégeait à Estevan, à environ 200 km au sud-est de Regina, pour décider que Travis Patron est coupable de discours haineux contre les juifs.

Travis Patron était accusé d'avoir volontairement propagé la haine envers un groupe identifiable en février 2021.

Ces accusations faisaient suite à une enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) s'appuyant sur une vidéo mise en ligne en 2019 et mettant en scène M. Patron.

Dans cette vidéo, Travis Patron, qui est originaire de Redvers, en Saskatchewan, dénonce ce qu'il décrit comme la tribu parasite ou les brebis galeuses, qui, selon lui, contrôlent les médias et la Banque du Canada.

Ce que nous devons faire, et sans doute plus que tout, c'est éliminer ces gens une fois pour toutes de notre pays, a déclaré Travis Patron à la caméra.

Le procureur de la Couronne, Ryan Snyder, a déclaré que les preuves vidéo parlaient d'elles-mêmes dans ce procès.

Il a ajouté que le témoignage d'une femme de confession juive résidant en Ontario, qui a été l'une des premières personnes à alerter la police au sujet de la vidéo, a probablement fait avancer l'enquête.

« Nous avons commencé avec ce qui semble être un crime sans victime. C'est un discours de haine sur Internet, mais où est la victime? Et pourtant, nous avons entendu une plaignante au cours de ce procès qui a vraiment fait ressortir le fait que les mots ont de l'importance. »

— Une citation de  Ryan Snyder, procureur de la Couronne, reprenant les propos de la plaignante

Sa réaction viscérale aux propos orduriers que M. Patron a diffusés sur Internet, cela m'a bien rappelé que les discours haineux ont une victime et qu'ils ont un impact réel sur les gens, a affirmé Ryan Snyder.

Le procès a débuté lundi dernier.

Selon M. Snyder, la cour a également entendu trois autres témoins dans cette poursuite. Il s'agit d'un enquêteur de la GRC qui a recueilli les preuves vidéo, d'un policier de Carlyle, en Saskatchewan, qui a aidé à identifier M. Patron dans la vidéo, et d'un professeur d'histoire juive de l'Université Harvard, qui a expliqué le sens de ce qui a été dit dans la vidéo.

M. Patron, qui a assuré sa propre défense, demeure en détention jusqu'à ce qu'il soit de nouveau entendu par la Cour du Banc du Roi d'Estevan pour la détermination de sa peine, le 20 octobre.

La Couronne demande une peine d'emprisonnement de un an, dont la moitié environ a déjà été purgée en détention préventive.

Cette année, un autre jury a déclaré Travis Patron coupable d'avoir agressé deux femmes à Regina en novembre 2019.

En août, il a été condamné à 18 mois de prison, une peine qu'il a déjà purgée.

Le Parti nationaliste canadien, que M. Patron a fondé et dirigé lors des élections fédérales de 2019, a été dissous à la fin du mois de mars 2022.

Avec les informations de Jessie Anton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !