•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Blue Jays veulent recréer la magie de 2016 en séries face aux Mariners

Vladimir Guerrero Jr lève les bras en guise de célébration à la suite d'une victoire de son équipe, les Blue Jays, à Toronto.

Les Blue Jays de Toronto ont conclu la saison 2022 avec le vent dans les voiles.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Il y a six ans presque jour pour jour, Edwin Encarnación soulevait des dizaines de milliers de personnes réunies au Centre Rogers, et des millions d'autres à travers le Canada, en frappant l'un des coups de circuit les plus mémorables de l'histoire des Blue Jays de Toronto dans les séries éliminatoires.

Sa frappe gagnante, en manche supplémentaire de surcroît, lors du match éliminatoire de la Ligue américaine contre les Orioles de Baltimore en 2016 faisait passer l'équipe canadienne en série de division. Elle donnait aussi à rêver aux amateurs partout au pays.

Malheureusement, le parcours des Torontois en séries et la vague d'enthousiasme qui déferlait alors sur les amateurs canadiens se sont arrêtés au tour suivant. Les Blue Jays ont perdu en série de championnat et, depuis, plus rien.

Les représentants de la Ville Reine n'ont pas eu le loisir de jouer au Centre Rogers lorsqu'ils ont participé aux séries en 2020. L'an dernier, ils sont passés à une victoire de prendre part à la danse d'automne, mais les Red Sox de Boston leur ont ravi leur place.

En ce sens, les joueurs de la formation actuelle des Blue Jays ont pris la pleine mesure de l'occasion qu'ils ont cette année.

Edwin Encarnacion célèbre son mémorable coup de circuit à Toronto en 2016.

Pour la première fois depuis le mémorable coup de circuit d'Edwin Encarnacion en 2016, les Blue Jays accueilleront des matchs de série à Toronto cette année.

Photo : La Presse canadienne / Mark Blinch

Dès vendredi, ils retrouveront leurs partisans dans le contexte des séries pour la première fois en six ans. Ils seront opposés aux Mariners de Seattle dans une série deux de trois, tous les matchs étant joués à Toronto, et ils espèrent que l'ambiance sera digne de 2016.

C'est quelque chose que j'attends depuis le début de ma vie d'adulte. Je suis excité. Je ne peux pas résumer mes émotions en un mot. Je suis rempli d'humilité, heureux, a dit le gérant John Schneider en conférence de presse jeudi, à l'aube du match no 1.

La vidéo [du circuit d'Encarnación] est réapparue sur mon fil Twitter et je ne pouvais pas croire l'énergie qu'il y avait dans l'air. Le stade semblait trembler, a pour sa part raconté le lanceur Alek Manoah lorsqu'il a rencontré les journalistes.

Alek Manoah est en motion de lancer.

Alek Manoah s'est imposé comme l'un des meilleurs lanceurs du baseball majeur cette année.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

L'Américain de 24 ans, désigné d'office pour affronter les Mariners vendredi après-midi, a plus que hâte de baigner dans l'atmosphère électrique des séries pour la première fois de sa jeune carrière.

Je me suis repassé la vidéo plusieurs fois pour tenter d'imaginer l'énergie qu'il y aura, a-t-il ajouté avec un large sourire.

« Il y a assurément beaucoup d'excitation dans l'air. On a tout un pays derrière nous. Ça fait deux ans qu'il n'y a pas eu de baseball des séries ici. On n'a pas plus connu ça. L'atmosphère sera incroyable. »

— Une citation de  Alek Manoah, lanceur partant des Blue Jays pour le match no 1

Bien qu'il n'en soit qu'à sa deuxième saison dans les majeures, le principal intéressé a refusé toute idée selon laquelle la pression du moment pourrait écraser ses coéquipiers et lui cette fin de semaine.

Mon entraîneur à l'école secondaire me disait que la pression, c'était fait pour les pneus. Ce n'est que du baseball. Ce n'est qu'un jeu. Il suffit d'aller jouer, d'avoir du plaisir et de laisser la pression pour les pneus, a-t-il expliqué dans sa bonne humeur habituelle.

Des attentes élevées

Vladimir Guerrero fils est arrosé de bière par ses coéquipiers des Blue Jays.

Les Blue Jays ont célébré en grand lorsqu'ils ont confirmé leur place en séries.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Les Blue Jays sont heureux de jouer à nouveau dans les séries à domicile, mais leurs ambitions dépassent largement leur simple accession au premier tour. L'équipe, qualifiée de deuxième favorite pour remporter la Série mondiale au début de la saison, rêve en grand.

C'est un groupe très talentueux. C'est un mélange très cool de jeunes et de vétérans, tant du côté des joueurs de position que du côté des lanceurs, a analysé John Schneider.

Et ce que l'on attend de nous, c'est de continuer à gagner. C'est l'objectif que nous nous étions fixé lors du camp d'entraînement et moi-même, le personnel d'entraîneurs et les joueurs dans le vestiaire sommes convaincus que nous pouvons être la dernière équipe à être encore en vie au terme de ces séries.

Le directeur général Ross Atkins a fait écho aux sentiments de son gérant jeudi, soulignant que les Torontois ont présenté l'un des meilleurs dossiers dans la MLB depuis le 1er septembre (22-11).

Aurions-nous préféré [obtenir un laissez-passer pour le deuxième tour]? Oui, mais je demeure impressionné par la façon dont cette équipe s'est tenue. Je pense qu'on s'est mis à jouer de façon très complète dans le dernier mois et demi, a-t-il dit.

Je sens que nous sommes prêts pour ce défi.

Les Blue Jays favoris

Alek Manoah quitte le terrain du Centre Rogers sous les applaudissements de la foule.

Le Centre Rogers pourrait retrouver une atmosphère digne de 2016 dès vendredi.

Photo : Associated Press / Ted S. Warren

En raison de l'avantage du terrain qu'ils ont obtenu en surclassant les Mariners au terme de la saison, les Blue Jays partent favoris dans leur confrontation du premier tour, selon plusieurs experts.

L'équipe torontoise a certes perdu cinq de ses sept matchs contre Seattle en 2022, mais elle n'est plus la même depuis leur dernière confrontation, survenue en juillet.

Toronto a notamment procédé à un changement de gérant entre-temps et, sous la gouverne de John Schneider, elle a gagné bien plus de matchs et produit davantage au bâton également.

Les Blue Jays ont une équipe très talentueuse. C'est une équipe très productive sur le plan offensif [...] Et ils ont un très bon enclos de releveurs. C'est l'un des meilleurs de la ligue, a fait remarquer le gérant des Mariners, Scott Servais, jeudi.

Ils ont connu un sacré succès. Ils ont réussi à avoir l'avantage du terrain. Est-ce vraiment un avantage? Oui, ce l'est, mais j'ai dit de notre équipe que nous respectons tout le monde, mais que nous ne craignons personne. Ils ont une bonne équipe et nous aussi, a-t-il conclu.

Les Mariners misent quant à eux sur des lanceurs de grande qualité. Les partants Luis Castillo, Robbie Ray et Logan Gilbert ont tous été excellents en 2022 et leur enclos de releveurs est l'un des meilleurs du baseball majeur, plus performant même que celui de Toronto. Résumée simplement, la série devrait donc se jouer entre ces artilleurs et les gros canons des Blue Jays.

Horaire de la série entre les Blue Jays et les Mariners

  • match no 1 vendredi à 16 h 07 HAE
  • match no 2 samedi à 16 h 07 HAE
  • match no 3 dimanche à 14 h 07 HAE*


*si nécessaire

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !