•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

T.-N.-L. offrira le vaccin bivalent contre la COVID-19 et Omicron aux 18 ans et plus

Un infirmier remplit une seringue avec le vaccin contre la COVID-19.

Le vaccin bivalent cible le virus original de la COVID-19 de 2019 et le variant Omicron.

Photo : Shutterstock / LookerStudio

Radio-Canada

Les adultes de 18 ans et plus seront maintenant admissibles au vaccin bivalent à Terre-Neuve-et-Labrador à compter de vendredi. Ce vaccin cible le virus original de la COVID-19 de 2019 et le variant Omicron.

Les Terre-Neuviens peuvent prendre rendez-vous dans les cliniques de santé régionales en visitant le site web sur la COVID-19.

Le 21 septembre, le gouvernement provincial a annoncé la disponibilité du vaccin bivalent pour les groupes considérés comme présentant un risque plus élevé de résultats graves.

La province a alors reçu une livraison initiale de 63 000 doses du vaccin Spikevax de Moderna, approuvé par Santé Canada. Ce vaccin est appelé bivalent, car il cible le sous-variant Omicron BA.1 et la souche originelle du virus.

Un adolescent de 14 ans portant un t-shirt sur lequel sont écrits les mots « Ocean City » regarde devant lui pendant qu'un infirmier en vêtements d'hôpital le vaccine dans le bras droit.

Selon le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), les sous-variants Omicron BA.4 et BA.5 constituent en ce moment la majorité des nouveaux cas de COVID au Canada.

Photo : Reuters / Hannah Beier

En attendant des doses supplémentaires, Terre-Neuve-et-Labrador avait offert ce vaccin aux personnes jugées plus à risque qui appartiennent aux groupes suivants :

  • Les adultes de 65 ans et plus;
  • Les adultes vivant dans des centres de soins de longue durée ou des milieux de vie collectifs pour personnes âgées;
  • Les personnes de 12 ans et plus qui ont un état de santé ou un problème médical qui rend plus à risque de développer des symptômes sévères de COVID-19;
  • Les adultes des communautés racialisées et marginalisées, touchés de façon disproportionnée par la COVID-19;
  • Les adultes des Premières Nations et des communautés inuit ou métis;
  • Les adultes des autres milieux de vie collectifs, comme les foyers de groupes, les établissements carcéraux et les refuges.

Selon le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), les sous-variants Omicron BA.4 et BA.5 constituent en ce moment la majorité des nouveaux cas de COVID au Canada, et les sous-variants précédents - dont BA.1 - représentent maintenant moins de 5 % des nouvelles infections dans le pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !