•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La N.-É. offre un allégement fiscal aux jeunes dans l’industrie du film

silhouette d'un plateau de tournage

La Nouvelle-Écosse ajoute un allégement fiscal pour attirer et retenir les jeunes dans l’industrie du film

Photo : CBC

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse annonce un allégement fiscal pour les moins de 30 ans qui travaillent dans l’industrie cinématographique.

Les personnes éligibles à ce programme bénéficieront d'un remboursement d'impôt sur leurs premiers 50 000 $ de revenu gagné.

L'idée, selon la province, est d'attirer et de retenir plus de gens dans l'industrie du film et de la vidéo, un secteur qui fait face à une pénurie de main-d'œuvre.

Nous essayons de garder les jeunes dans notre province , dit le ministre de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine, Pat Dunn.

Le programme permettra un remboursement d'impôt maximal de 2 700 $.Un responsable du ministère des Finances dit que la province a prévu une perte de revenus de 270 000 $ en raison de l'allégement fiscal.

Selon Statistique Canada, il y a environ 50 personnes de moins de 30 ans qui travaillent dans l'industrie en ce moment. L'espoir est que cette incitation doublera ce chiffre.

Les trois sont dans un entrepôt de décors.

De gauche à droite, Laura MacKenzie, directrice générale de Screen Nova Scotia; Pat Dunn, ministre des Communautés, de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine; et le décorateur-scénographe, William Greig. Ils ont posé pour une photo après l'annonce de l'incitatif fiscal à Halifax.

Photo : Radio-Canada

William Greig, un décorateur-scénographe de 23 ans croit que 2 700 $ est convaincant.

C'est une chose très importante, surtout pour les jeunes travailleurs comme moi qui aimeraient voir d'autres jeunes visages dans l'industrie, a déclaré Greig.

Pénurie de main-d'œuvre

Laura MacKenzie, directrice générale de Screen Nova Scotia,rapporte qu'il n'y a qu'environ 650 personnes dans la province qui travaillent dans l'industrie et que l'incitatif pourrait aider à remédier à cette pénurie de main-d'œuvre.

L'industrie cinématographique a perdu de nombreux diplômés du cinéma et de la télévision qui sont allés vers des pâturages plus verts au cours des dernières années, dit-elle.

Et maintenant, non seulement nous reconstruisons le volume de production et l'impact économique que nous avons, mais nous reconstruisons la réputation et la vitalité de l'économie culturelle.

Selon la province, l'industrie cinématographique a injecté 180 millions $ dans l'économie de la Nouvelle-Écosse au cours du dernier exercice, soit plus du double de sa valeur d'il y a deux ans.

Avec les informations de Jean Laroche de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !